Catherine Deneuve : "Bonne Pomme est un film sans méchanceté qui fait du bien"

Par @Culturebox
Mis à jour le 28/08/2017 à 17H22, publié le 28/08/2017 à 12H11
Catherine Deneuve à l'affiche avec Gérard Depardieu dans "Pauvre Pomme"

Catherine Deneuve à l'affiche avec Gérard Depardieu dans "Pauvre Pomme"

© Capture d'image France 3/Culturebox

Gérard Depardieu et Catherine Deneuve sont à l’affiche de "Bonne Pomme". Une comédie bucolique de Florence Quentin qui sort ce mercredi 30 août. Les deux comédiens étaient les invités du 20h00 de France 2.

C’est un duo légendaire du cinéma français. Catherine Deneuve et Gérard Depardieu se retrouvent pour la dixième fois sur grand écran avec "Bonne Pomme". Une comédie tendre et légère de Florence Quentin, scénariste de "La vie est un long fleuve tranquille" et "Le bonheur est dans le pré".

Catherine Deneuve et Gérard Depardieu, invités du JT de France 2 

Eternels complices

"Rien ne change (…) j’ai un énorme plaisir à retrouver Catherine", reconnaît Gérard Depardieu devant les caméras de France 2. Un sentiment partagé par la comédienne Catherine Deneuve. "C’est vrai que quand on se retrouve sur le plateau, même si je n’ai pas vu Gérard pendant plusieurs mois, il y a comme un lien qui n’a jamais été rompu". Leur première rencontre cinématographique date de 1980, dans 'Le dernier métro' de François Truffaut. Puis, du film d’auteur à la comédie (comme 'Astérix'), ces deux monstres du cinéma ont formé dix films durant un couple mythique du 7e Art français. Leur dernière apparition dans la comédie de François Ozon "Potiche", en 2010,  avait fait un tabac.

Un film sans méchanceté qui fait du bien

Pour ce dixième film, Gérard Depardieu campe un garagiste bonne pâte, qui rencontre une aubergiste, Catherine Deneuve, attirante et incontrôlable. Mais cette dernière va gentiment abuser de sa générosité. Une comédie humaine tendre et bienveillante comme l’explique Catherine Deneuve. "C’est un film qui fait du bien, où il n’y a aucune méchanceté (…). Les personnages sont tous très attachants". Pour Gérard Depardieu, "c’est un film qui n’est pas à la mode(…). Je considère le village du film, comme un peu le Sainte-Sévère de Jacques Tati. Parce qu’il y a la vie de tous ces habitants qui représente bien la France et ses villages ». Et ce n’est pas sa plus grande complice qui le contredira !