"Bouboule" de Bruno Deville pose un regard tendre sur l'obésité infantile

Par @Culturebox
Publié le 05/11/2014 à 17H47
Bouboule interprété par David Thielemans

Bouboule interprété par David Thielemans

© ARP Sélection

Raconter le quotidien d'un petit garçon obèse. Le thème du dernier film de Bruno Deville s'est imposé à lui car il a été directement concerné dans son enfance. Le jeune David Thielemans interprète cet enfant dans un corps trop large et trop lourd. Un sujet sensible à découvrir en salle ce mercredi 5 novembre 2014.

Synopsis :
Bouboule, c’est ainsi qu’on appelle Kevin, 12 ans, 100 kilos et pas vraiment un avenir. S’empiffrant de frites, de viennoiseries et de petits pots de crème, il n’attend que sa crise cardiaque. A moins qu’il ne change. Et Kevin changera...

Reportage : P. Deschamps, D. Bonnet, M-L. Labory
On a pour habitude de dire que les enfants sont méchants entre eux. Une habitude qui s'accompagne de souffrances pour les victime des quolibets. Le film Bouboule de Bruno Deville braque en quelque sorte le projecteur sur cette réalité. Le mal-être d'un enfant obèse. Le réalisateur a décidé de se pencher sur la vie d'un adolescent dans un corps XXL.
Derrière les problèmes d’obésité du garçon, Bruno Deville a voulu aborder la question de la virilité. Tout est plus difficile lorsqu’on pèse 100 kg et qu'on a des seins. Patrick le vigile qui a appelé son chien Rocco (comme Rocco Sifredi) devient, pour Bouboule, un modèle masculin qui va combler l’absence paternelle. 
Bouboule (David Thielemans) et Patrick le vigile (Swann Arlaud)

Bouboule (David Thielemans) et Patrick le vigile (Swann Arlaud)

© ARP Sélection
Nous avons tous un Bouboule autour de nous

Au-delà de l’autobiographie, ce film met  le doigt sur un phénomène qui reste tabou, mais bel et bien ancré dans nos sociétés : le surpoids des enfants. On estime que 20 % des enfants sont en surcharge pondérale en France. En cause : l’alimentation beaucoup trop riche et le manque d’activité.
 
Et ce problème de société est incarné à la perfection par le jeune David Thielemans, qui n'a pas eu de mal à se mettre dans la peau de Kévin. Comme lui, il n'a qu'une douzaine d'années, mais connaît déjà le harcèlement moral dû à sa différence physique. Plus que jamais, ce film est pour lui l’occasion de faire passer un message. 
Bouboule - L'affiche du film

Bouboule - L'affiche du film

© ARP Sélection
"Bouboule" de Bruno Deville avec Swann Arlaud, Julie Ferrier et David Thielemans dans les rôles principaux. Sortie en salle le 5 novembre 2014.