Ben Affleck réalisateur de "Live by Night" : "Nous sommes responsables de ce que nous transmettons à nos enfants"

Par @Culturebox
Mis à jour le 16/01/2017 à 14H56, publié le 16/01/2017 à 12H35
L'acteur et réalisateur américain Ben Affleck invité du journal de France 2 pour son nouveau film "Live by Night"

L'acteur et réalisateur américain Ben Affleck invité du journal de France 2 pour son nouveau film "Live by Night"

© France 2 / Culturebox

Ben Affleck était l'invité du journal de France 2 hier pour présenter son dernier film "Live by Night" (sortie prévue le 18 janvier 2017). Très concerné par l'actualité, l'acteur et réalisateur américain revient sur son estime pour Barack Obama et l'Amérique qui se dessine avec Donald Trump au pouvoir.

A l'occasion de la sortie de "Live by night", Ben Affleck était l'invité du 20 heures dimanche 15 janvier. 

Le cinéma et la politique 

Sur le plateau de France 2, l'acteur-réalisateur oscarisé a présenté son nouveau film dont il est le héros et qu'il réalise. Il évoque l'actualité américaine et le départ de Barack Obama. "C'était un homme très très bon, on perd un homme bien comme président", dit-il à propos de celui qui a gouverné les Etats-Unis durant deux mandats, avant d’ajouter : "La victoire de Trump n'est pas seulement celle de l'argent, c'est aussi celle du régionalisme".

Ses convictions démocrates et humanistes l'ont un moment attiré vers l'engagement personnel en politique, mais la prédominance de l'argent l'a rapidement écœuré : "Le service public est une valeur noble et personnellement j'ai été très désillusionné par la prévalence de l'argent dans la politique. Faire des compromis sur ses convictions pour lever des fonds m'a dissuadé", admet Ben Affleck.

Réalisateur de films à messages

Acteur de blockbusters ("Armageddon","Batman"), de comédies populaires ou de films légers ("Ce que pensent les hommes", "Famille à louer"), c'est en tant qu'auteur que Ben Affleck affirme ses engagements. Les films qu'il scénarise et réalise, "Gone Baby Gone", "The Town" "Argo" (multi oscarié) sont marqués de cette empreinte sociale et politique et du lien affectif avec la famille. "Nous sommes responsables de ce que nous transmettons à nos enfants", affirme-t-il à propos de la filiation,  thème récurrent dans sa filmographie.

"Will Hunting", co-écrit avec Matt Damon est le point de départ de sa métamorphose. Ben Affleck, le beau gosse  d'Hollywood prend un virage, s'engage davantage et son image s'étoffe. "Il arrive à dire des choses en tant que réalisateur qu'il n'a jamais réussi a faire en tant qu'acteur : ses obsessions, le rapport père/fils, le Hollywood de la grande époque", analyse Gael Gohlen, rédacteur en chef de "Première".

L'acteur ne tourne pas pour autant le dos au plaisir et au jeu, il annonce sur le plateau de France 2 le retour de "Batman" courant 2017

Un amoureux du cinéma

Dans "Live By Nigth" dont il est à la fois le héros et le réalisateur, Ben Affleck a construit un film noir. Il s'agit d'un polar situé dans les années 1930, dans l'Amérique de la prohibition. Ben Affleck explique aussi être un vrai amoureux du cinéma. "Dans ce film, je voulais faire quelque chose de plus classique, avec des cadrages plus larges et plus maîtrisés, davantage produit comme les films anciens", explique-t-il.

Ben Affleck incarne un roi du crime en devenir, de ses humbles débuts à son ascension à la tête du gang. "Live By Night" est une adaptation du roman "Ils vivent la nuit", de Dennis Lehane