"Ave, César !" : les frères Coen réveillent l'âge d'or de Hollywood

Par @pygrenu Rédacteur en chef de Culturebox
Mis à jour le 13/02/2016 à 17H54, publié le 13/02/2016 à 11H06
George Clooney dans "Ave, César !"

George Clooney dans "Ave, César !"

© Universal Pictures International France

Haut en couleurs, le nouveau film des frères Coen redessine les heures de gloire des grands studios hollywoodiens, entre péplums et comédies musicales. Les stars d'aujourd'hui y campent celles d'hier avec une autodérision savoureuse. On se régale.

La note Culturebox

4
4/5
Eddie Mannix a de sacrées journées. Qu'en fervent pratiquant il achève par un passage quotidien au confessionnal. Manager d'un studio hollywoodien dans les années 50, il doit gérer les caprices de son patron, l'alcoolisme de ses stars, convaincre les dignitaires religieux de la justesse d'un scénario adapté de la Bible, trouver un père à l'enfant caché d'une héroïne de comédie musicale ou imposer un acteur qui ne parvient pas à bredouiller trois phrases... Mais, le pompon, aujourd'hui, c'est l'enlèvement d'une star (George Clooney). Par qui ? On ne vous le dira pas, mais les frères Coen ont évidemment concocté une histoire pleine de fantaisie, de couleurs et de second degré.

Bel hommage au Hollywood de la grande époque, celle des péplums et du technicolor, "Ave, César !" est un film délicieusement kitsch, une énorme sucrerie que ses auteurs s'emploient à dynamiter régulièrement en y introduisant des personnages incroyables, forts en gueule, campés par des (vraies) stars qui en font délibérément des tonnes, et en générant des situations malicieusement décalées.
Scarlett Johansson dans "Ave, César !" © Universal Pictures International France

"J'en peux plus de ce cul de poisson" beugle d'une voix rauque Scarlett Johansson, souriante sirène d'une féerie aquatique, dès le moteur coupé. Une nouvelle fois, Georges Clooney est sensationnel en acteur bas du front. Grimaçant, surjouant, il est parfait. Ralph Fiennes, réalisateur au bord de la crise de nerf, Tilda Swinton, qui joue deux chroniqueuses jumelles et rivales dans la presse people ou Alden Ehrenreich, vedette de western parachuté dans un cinéma bien trop cérébral pour lui, sont au diapason. Quant à Josh Brolin (Eddie Mannix), il est impeccable en patron madré et violent, si besoin.

Le regard des frères Coen sur Hollywood est certes satirique mais finalement bienveillant. On sent que les réalisateurs et leurs invités se sont surtout beaucoup amusés à réveiller une époque révolue, sans lunettes 3D ni effets spéciaux, un monde de paillettes où ça bossait dur, y compris pour produire les pires nanars. Une bonne humeur contagieuse, comme d'habitude avec les Coen.

La fiche

Comédie de Joel et Ethan Coen – Avec Josh Brolin, Alden Ehrenreich, George Clooney, Scarlett Johansson, Tilda Swinton, Channing Tatum et Ralph Fiennes – Durée : 1h40 – Sortie : 17 février 2016
Synopsis : La folle journée d’Eddie Mannix va nous entraîner dans les coulisses d’un grand studio Hollywoodien. Une époque où la machine à rêves turbinait sans relâche pour régaler indifféremment ses spectateurs de péplums, de comédies musicales, d’adaptations de pièces de théâtre raffinées, de westerns ou encore de ballets nautiques en tous genres. Eddie Mannix est fixer chez Capitole, un des plus célèbres Studios de cinéma américain de l’époque. Il y est chargé de régler tous les problèmes inhérents à chacun de leurs films. Un travail qui ne connaît ni les horaires, ni la routine…

"Ave, Cesar" . © Universal Pictures International France