Schlitte et Grandes Gueules dans les Vosges

Par @Culturebox
Mis à jour le 03/08/2015 à 12H07, publié le 03/08/2015 à 11H44
La schlitte, une activité vosgienne traditionnnelle

La schlitte, une activité vosgienne traditionnnelle

© France 3

Depuis des années, le village de Sapois (Vosges) organise chaque premier dimanche d’août la fête de la schlitte, cette luge qui servait aux bûcherons à descendre le bois de la forêt. Une activité rendue célèbre par le film de Robert Enrico "Les Grandes gueules" avec Bourvil et Lino Ventura dont on célèbre cette année le cinquantième anniversaire du tournage.

Reportage : Claire Schaffner, François Carretier et Thierry Mahut

Le schlittage, une activité traditionnelle

La schlitte (en allemand luge) est cette sorte de gros traineau en bois qui servait à différents travaux agricoles sur les terrains en pente des Vosges. Elle était notamment utilisée en forêt pour descendre le bois coupé par les bûcherons. Le schlitteur prenait appui sur des marches de bois plantées dans le sol pour assurer la stabilité de ce lourd attelage.
La schlitte a été régulièrement employée jusqu’à la fin des années 60 mais peu rentable et surtout pénible et dangereuse, elle a peu à peu été remplacée par la mécanique même si parfois aujourd’hui on voit apparaître ici et là des chevaux, plus écologiques et passe-partout.

Un western français

Un tournage qui a laissé des souvenirs

Un tournage qui a laissé des souvenirs

© France 3
Beaucoup de Français ont découvert le schlittage grâce au célébrissime film de Robert Enrico "Les grandes gueules" avec Bourvil et Lino Ventura.

Héritier d’une scierie vosgienne, Hector Valentin (Bourvil), revient du Canada pour en prendre possession. Mais dans la commune existe déjà une scierie dont le patron, Théraz, petit tyranneau et notable local ne voit pas d’un bon œil l’arrivée d’un concurrent. Dans l’incapacité d’embaucher sur place du personnel à cause des menaces de Théraz, Hector Valentin fait appel à des détenus en liberté conditionnelle.
La scène de la schlitte reconstituée

La scène de la schlitte reconstituée

© France 3
Cette population dure à la tache et peu impressionnable va peu à peu imposer la seule règle qui compte dans le milieu viril des bûcherons : la force.

Ce film sorti en 1965, "seul western français" selon Robert Enrico, a connu un véritable succès tant par son scénario solide et cohérent que par ses paysages des Vosges peu utilisés dans le cinéma que par ses acteurs connus : Bourvil, Lino Ventura, Michel Constantin, Marie Dubois, Paul Crochet et de nombreux seconds rôles très présents sur les écrans à cette époque.
De très nombreux habitants ont joué les figurants

De très nombreux habitants ont joué les figurants

© France 3
Tourné en grande partie dans la village de Vagney (Vosges), "Les grandes gueules" ont marqué l’histoire de cette commune rurale. De très nombreux habitants avaient été engagés comme figurants. C’est en voyant le film que de nombreux touristes ont demandé à découvrir le schlittage.

C’est ainsi qu’est née la fête de la schlitte.
Et depuis, chaque année, les habitants du pays rejouent des scènes du film dont la fameuse séquence de la schlitte...

Musique du film signée François de Roubaix