Russie : 23 ans de prison requis contre le réalisateur ukrainien Oleg Sentsov

Par @Culturebox
Mis à jour le 19/08/2015 à 17H43, publié le 19/08/2015 à 17H37
Oleg Sentsov, à son procès le 21 juillet 2015

Oleg Sentsov, à son procès le 21 juillet 2015

© SERGEI VENYAVSKY / AFP

Le parquet russe a requis mercredi 23 années de prison contre le réalisateur ukrainien Oleg Sentsov, opposant à l'annexion de la Crimée par Moscou et jugé en Russie pour "terrorisme". Une pétition de soutien a été lancée par des réalisateurs de renom tels que Ken Loach, Bertrand Tavernier ou Wim Wenders.

"Il a été prouvé que les deux accusés ont participé à la préparation d'actes terroristes. Les accusations sont claires et ces faits doivent être punis (...) Je réclame une peine de 23 ans de colonie pénitentiaire pour Oleg Sentsov", a déclaré le procureur du tribunal de Rostov-sur-le-Don. Le réalisateur ukrainien, connu pour son film "Gaamer", comparaît aux côtés du militant antifasciste ukrainien Alexandre Koltchenko pour "terrorisme", "organisation d'un groupe terroriste" et "trafic d'armes". 

Accusé d'avoir voulu s'en prendre au clan pro-russe

Le procureur a requis 12 ans de prison contre Alexandre Koltchenko. Selon les juges, le verdict sera connu le 25 août.

Arrêté en mai 2014 à son domicile en Crimée, Oleg Sentsov, 39 ans, est accusé d'avoir coordonné un groupe d'activistes affiliés au mouvement paramilitaire ultranationaliste ukrainien Pravy Sektor (Secteur Droit), qui avaient pour mission de frapper les organisations prorusses et les infrastructures de la péninsule. Seule preuve avancée par le procureur : le témoignage de deux co-accusés, également arrêtés en mai 2014.

Lors de l'audience, une vidéo d'une attaque présumée contre le bureau d'un parti prorusse qui aurait été commise par ce groupe a notamment été présentée.

"Cela fait un an que je suis dans votre pays, où je regarde votre télévision. Votre propagande est très bonne (...) mais j'espère que vous comprenez qu'il n'y a pas de +fascistes+ en Ukraine, que la Crimée a été prise illégalement et que vos troupes sont dans le Donbass", la région de l'est séparatiste ukrainien, a déclaré Oleg Sentsov dans sa déclaration finale, d'après les retranscriptions des médias russes.

L'avocat d'Oleg Sentsov, Vladimir Samokhine, a pour sa part plaidé l'acquittement de son client. "Il n'a jamais créé la moindre organisation terroriste et ne s'est jamais préparé à lancer des attaques terroristes", a-t-il déclaré au cours de sa plaidoirie.

Une pétition des professionnels du cinéma

Deux co-accusés d'Oleg Sentsov ont déjà été reconnus coupables par la justice russe et condamnés à sept ans de camp. La European Film Academy, une association qui regroupe quelque 3000 professionnels du cinéma, a lancé mardi une nouvelle pétition de soutien, appelant la justice à "abandonner ses chefs d'inculpation" et à "libérer et réhabiliter immédiatement Oleg Sentsov". Ken Loach, Wim Wenders, Bertrand Tavernier ou Aki Kaurismäki font partie des signataires. Plusieurs cinéastes russes, d'Alexandre Sokourov au conservateur Nikita Mikhalkov, ont demandé au président Vladimir Poutine sa libération.