Richard Griffiths, "l'oncle" de Harry Potter est mort

Par @Culturebox
Mis à jour le 29/03/2013 à 14H43, publié le 29/03/2013 à 13H03
Richard Griffiths dans "Harry Potter à l'école des sorciers", 2001

Richard Griffiths dans "Harry Potter à l'école des sorciers", 2001

© Archives du 7e Art/AFP

L'acteur britannique Richard Griffiths, qui avait notamment incarné au cinéma l'oncle de Harry Potter dans la célèbre saga du jeune sorcier, est mort à 65 ans après avoir subi une opération cardiaque, a annoncé vendredi son agent.

Au départ acteur de théâtre, Richard Griffiths avait notamment tourné dans de nombreuses séries télévisées britanniques, incarnant dans les années 90 un inspecteur désabusé, Henry Crabbe, dans le feuilleton à succès "Pie in the Sky". 

Il s'est aussi illustré en 1987 sous les traits de l'oncle Monty dans la comédie britannique "Whitnail et moi", histoire de deux comédiens sans le sou, abusant de l'alcool et de la drogue, devenu un film culte au Royaume-Uni. Il a également joué des rôles plus mineurs dans des films de premier plan comme "Greystoke, la légende de Tarzan", "Gandhi" ou "La maîtresse du  lieutenant français" avec Meryl Streep.
"Whitnail et moi" Extrait
Mais il s'était fait surtout connaître à l'étranger en jouant à l'écran l'oncle de Harry Potter, Vernon Dursley, homme brutal et antipathique, reconnaissable à son embonpoint et à sa grosse moustache, qui ne supporte pas l'univers des sorciers. Obligé d'accueillir Harry à la mort de ses parents, il le traite mal, le faisant dormir sous l'escalier.

Daniel Radcliffe se souvient

Daniel Radcliffe, qui a incarné le sorcier dans toute la série, a rendu hommage à l'acteur dont "les encouragements, le soutien et l'humour" faisaient du travail d'acteur "une joie".

"En août 2000, avant même que le tournage de Harry Potter ait officiellement commencé, nous avions tourné une séquence devant la maison des Dursley. C'était la première fois que je devais jouer Harry, j'étais nerveux et il m'a mis à l'aise", a-t-il raconté. "Je suis fier de dire que je l'ai connu".

Allergique aux sonneries de portable
Griffiths possédait un talent reconnu pour raconter des histoires drôles. Mais il s'est également illustré par ses coups de gueule contre la gêne occasionnée par les téléphones portables pendant les représentations : en 2004,  il a demandé à un spectateur dont le téléphone avait sonné à plusieurs reprises de quitter la salle. L'année suivante, il s'est interrompu net sur scène pour passer un savon à une spectatrice qui n'avait pas mis son mobile sur silencieux.

Richard Griffiths, fils d'ouvrier qui avait dû apprendre le langage des signes pour communiquer avec ses parents sourds-muets, avait quitté l'école à 15 ans et fait de nombreuses fugues. Il avait repris ensuite sa scolarité, étudié le théâtre et intégré la troupe de la Royal Shakespeare Company. En 2007, il a été décoré de l'Ordre de l'Empire britannique pour sa carrière sur les planches.