"Qu'Allah bénisse la France", le film autobiographique d'Abd Al Malik présenté à Strasbourg

Par @Culturebox
Mis à jour le 08/11/2014 à 20H26, publié le 05/11/2014 à 16H00
Abd Al Malik présente son film à Strasbourg, novembre 2013

Abd Al Malik présente son film à Strasbourg, novembre 2013

© Frederick Florin/AFP

Chanteur, compositeur, écrivain et désormais réalisateur, Abd Al Malik a présenté à Strasbourg son premier film "Qu'Allah bénisse la France". Une autobiographie sur son enfance dans le quartier strasbourgeois du Neuhof. C'est assez naturellement que l'artiste a choisi sa ville et son quartier pour l'avant-première. Le film sortira en France le 10 décembre prochain.

Adapté du livre autobiographique d'Abd Al Malik, "Qu'Allah bénisse la France", le film raconte le parcours de Régis, enfant d'immigrés, noir, surdoué, élevé par sa mère catholique avec ses deux frères, dans une cité de Strasbourg. Entre délinquance, rap et Islam, il va découvrir l'amour et trouver sa voie.

Reportage : C. Moreau, A. Stahlschmidt, E. Horrenberger


C'est Marc Zinga, comédien professionnel, qui interprète le rôle de Régis (Abd Al Malik) dans le film, alors que de nombreux acteurs du film sont des débutants. Marc Zinga a été choisi non seulement pour ses talents d'acteur mais également pour son oreille musicale. Il chante et dans le film, sa voix résonne quelques fois sur la bande originale. 

La bande originale

Avant d'être réalisateur, Abd Al Malik est musicien. Et ce film raconte sa vie. Celle d'un rappeur. Pour la bande son, il a donc fait de vrais choix. Il a fait appel à Laurent Garnier, parrain de la musique électronique et à Wallen, chanteuse de R'n'B et sa compagne dans la vie. Le rappeur et son frère Bilal ont aussi participé à l'enregistrement.
 

bande annonce du film d'Abd Al Malik


Hommage à "La Haine" de Matthieu Kassovitz

Le long-métrage d'Abd Al Malik s'inscrit dans cette lignée de film qui raconte la banlieue et donne à voir une autre réalité sur celle-ci. Une image réaliste et un point de vue intérieur. Difficile de ne pas faire la comparaison avec "La Haine" de Mathieu Kassovitz. Un film qui aura marqué toute une génération de jeunes au moment de sa sortie en salle en 1995. Abd Al Malik aime dire qu'il reprend en quelque sorte le flambeau. Avec une différence : dans "La Haine", la question de l'Islam, très présente dans les cités aujourd’hui, n'était pas abordée.

C'est justement par esthétisme et pour rendre hommage à Matthieu Kassovitz qu'Abd Al Malik utilise le noir et blanc qui avait donné une forte intensité aux images de tours de béton dans son film. C'est d'ailleur Pierre Aïm, chef opérateur de "La Haine", qui a travaillé sur "Qu'Allah bénisse la France". 
 

Photo du film "Qu'Allah bénisse la France"

Photo du film "Qu'Allah bénisse la France"

© Ad Vitam

"Qu'Allah bénisse la France" d'Abd Al Malik - Sortie au cinéma le 3 décembre 2014