Présidentielle : les films préférés des candidats

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 16/04/2012 à 19H27
Les candidats à la présidentielle 2012

Les candidats à la présidentielle 2012

© AlloCiné

Les candidats à la présidentielle sont-ils cinéphiles ? François Hollande cite "Spartacus", Eva Joly "Le Parrain", Marine Le Pen "Le Père Noël est une ordure", François Bayrou "La Fille du Puisatier". Nicolas Sarkozy, lui, hésite à "départager une multitude de cinémas incomparables entre eux".

Le site Allociné a demandé aux dix candidats à l'élection présidentielle leurs films préférés: le président sortant est le seul à ne pas établir son "Top 5" cinématographique, une tâche qu'il juge impossible.

Nicolas Sarkozy se refuse à choisir
"Comment pourrais-je hiérarchiser des films que j'adore, mais aussi différents que +La Passion de Jeanne d'Arc+ de Dreyer et les films muets de Lubitsch, pourtant réalisés au même moment; ou que +L'Atalante+ de Vigo et +New York-Miami+ de Capra, sortis la même année 1934 ?", souligne-t-il.

"Je crois que la comparaison la moins malcommode, on peut la faire entre les différents films d'un même cinéaste", poursuit-il, avant de détailler l'oeuvre de Stanley Kubrick, l'un de ses "auteurs préférés", de "Lolita", "chef-d'oeuvre intemporel" à "Orange mécanique" dont "l'esthétique et le propos" ont, à ses yeux, "beaucoup vieilli".

François Hollande et Jean-Luc Mélenchon cinéphiles mais lapidaires
De son côté, François Hollande livre ses 5 films préférés sans le moindre commentaire : "Sous le sable" de François Ozon, "Spartacus" de Stanley Kubrick, "Ma nuit chez Maud" de Eric Rohmer, "Baisers volés" de François Truffaut et un western de légende "Les Cheyennes" de John Ford.

De son côté, Jean-Luc Mélenchon (Front de Gauche) apprécie "Little Big Man, "Blade Runner", "Fellini Roma", "Apocalypse Now" et "Out of Africa".

La plupart des candidats ont choisi des films reflétant les thèmes qu'ils ont à coeur
Eva Joly a accompagné son "Top 5" de quelques lignes qui sont autant de références à son passé de magistrate: pour son premier choix, "La Liste de Schindler", la candidate écologiste estime que "ce film montre à la fois la barbarie de la Shoah mais qu'il y a toujours eu des Justes pour la combattre". Pour "Garde à Vue" de Claude Miller, l'ancienne juge d'instruction lance: "Demandez à Roland Dumas ou à Alfred Sirven. Le face à face c'est toujours passionnant, et là Lino Ventura et Michel Serrault se livrent à un face à face époustouflant". Elle cite aussi "Le Parrain", "Le Guépard", "Vol au dessus d'un nid de coucou" et conclut par une note d'humour, sur un clin d'oeil à sa récente chute à la sortie du film "38 témoins".

Marine Le Pen (Front National) qui avant tout plébiscite "Le Père Noël est une ordure", aime aussi "Braveheart" : "une fresque historique qui magnifie le
patriotisme, le courage, le sens de l'honneur et du sacrifice, porté par un homme du peuple attaché à sa liberté face aux trahisons et aux compromissions des élites corrompues et perverties par la soif de pouvoir". "Treize siècles plus tard, rien n'a changé", écrit-elle. La candidate du Front National cite également "Manon des sources", "Le silence des agneaux" et "Gladiator".

Philippe Poutou (Nouveau Parti Anticapitaliste) met en tête de liste "Les Temps modernes", un film qui "présente l'usure d'un ouvrier à cause des conditions de travail dans l'industrie moderne". Suivent "Spartacus" ("la grande révolte des esclaves romains"), "Birdy" ("plaidoyer contre la guerre"), "Ressources humaines" ("où l'on voit les inégalités et les relations de pouvoir") et "Land and Freedom" ("l’histoire d’un jeune, parti en 1936 en Espagne pour lutter contre le fascisme et pour la liberté").

Nathalie Arthaud (Lutte Ouvrière) aime "Thelma & Louise" ("deux femmes qui s'épaulent pour se libérer du poids du machisme dans ce qu'il a de plus odieux"), "Douze hommes en colère", "Beignets de tomates vertes" ("la violence du racisme et du machisme" dans les années 30), "We want sex equality" (qui relate la "grève des ouvrières de la gigantesque usine Ford de Dagenham en Angleterre dans les années 60") , "Chicken run" ("film très drôle ! Vive la révolte des poules !")

Jacques Cheminade donne en premier "La Règle du jeu" de Jean Renoir et "Rashomon" de Akira Kurosawa, mais cite aussi  "L'invasion des profanateurs de sépultures".  

François Bayrou a beaucoup aimé "La Fille du Puisatier", "La Mélodie du Bonheur", "Les Tontons Flingueurs" et "Pretty Woman". Enfin, Nicolas Dupont-Aignan aime "Que la fête commence", le cinéma italien de Federico Fellini et de Ettore Scola ainsi que les différents styles de Woody Allen.

A noter que les candidats s'expriment aussi dans ce top ciné sur la loi Hadopi et sur la politique culturelle qu'ils comptent mener s'ils sont élus.