Cannes 2015 : "Maryland" efficace thriller psychologique et politique

Par @Culturebox
Mis à jour le 17/05/2015 à 17H54, publié le 16/05/2015 à 20H55
Diane Kruger et Matthias Schoenaerts dans "Maryland"

Diane Kruger et Matthias Schoenaerts dans "Maryland"

© DR

"Maryland" film belge et français d'Alice Winocour est projeté à Cannes dans la sélection Un Certain Regard. Ce thriller politique et psychologique met en scène un militaire entre deux missions en Afghanistan. Acceptant de protéger la femme et le fils d'un richissime homme d'affaires libanais il se retrouve pris dans une spirale de violence qu'il doit comprendre pour mieux la combattre. Fascinant.

La note Culturebox
4 / 5                  ★★★★☆

De retour d'une mission en Afghanistan, Vincent (Matthias Schoenaerts) souffre de stress post traumatique et, pour cette raison, ne sait pas si il sera renvoyé ou non dans son unité. En attendant et malgré des crises de paranoïa et d'hallucinations, il accepte temporairement d'occuper le poste de garde du corps de la famille d'un homme d'affaires libanais. Son employeur parti à l'étranger, les menaces que Vincent croit sentir sur Jessie, la femme (Diane Kruger) et l'enfant qu'il doit protéger se font de plus en plus réelles. Privé de conflit, il décide alors que ce sera sa guerre, qu'il devra protéger jusqu'au bout cette femme qui commence à le fasciner et cet enfant avec qui s'est instauré un début de complicité.


Pas une seconde de répit
Dès les premières images, la tension est palpable. le spectateur est projeté au coeur d'un groupe de militaires français à l'entraînement. Et cette tension ne faiblit jamais, jusqu'à l'image finale, à la fois espérée et trop attendue. Ce stress de chaque instant est entretenu par Matthias Schoenaerts (remarqué dans "De rouille et d'os"), l'interprète de Vincent, tout en violence et inquiétude retenues. 

Matthias Schoenaerts dans "Maryland"

Matthias Schoenaerts dans "Maryland"

© DR


garde du corps
Le scénario place au coeur de l'action l'un de ces gardes du corps que le cinéma réduit le plus souvent à des silhouettes interchangeables et dont la mort dans les scènes d'action n'est qu'une péripétie oubliable. On devine ce qu'a été sa vie avant l'armée, gamin d'une cité qui, quand il n'est pas en mission, vit toujours dans sa chambre d'enfant, chez sa mère. Les Américains ne sont pas les seuls à revenir broyés des conflits. C'est aussi ce que nous dit ce film. La femme et l'enfant que Vincent est chargé, puis se charge de protéger sont ceux d'un des hommes qui s'enrichissent en jouant les intermédaires lors des signatures de contrats d'armement. Sa richesse, si l'on accepte ce raccourci, est le fruit des souffrances de Vincent et de ses compagnons. Incertain de repartir combattre en Aghanistan, Vincent décide alors que la protection de cette femme et de cet enfant sera sa guerre. Et que le terrain en sera "Maryland" la propriété du trafiquant libanais.
 

Diane Kruger dans "Maryland"

Diane Kruger dans "Maryland"

© DR

Thriller psychologique et efficace
On imagine assez bien ce qu'un réalisateur américain aurait fait d'un tel scénario avec Bruce Willis, par exemple, dans le rôle de Vincent ( à prononcer alors Vinnetchent). La mise en scène d'Alice Vinocour ne cède jamais à la tentation du blockbuster. Sans rien perdre de son rythme ni de son efficacité le film reste tout à fait européen. Et même l'évocation discrète mais remarquée de la corruption d'un ministre de l'Intérieur aux visées présidentielles ne ressemble en rien aux dénoncations sans portée des grosses productions américaines. Elle est là pour mettre  brusquement Vincent en face de sa réalité de chair à canon au profit des magouilleurs de haut vol. Mais il n'y a là aucun réquisitoire, juste un élément du récit qui participe du cheminement de Vincent dont on ne peut qu'admirer l'interprétation intériorisée par 
Matthias Schoenaerts.

A noter que "Maryland" n'est pas un remake du film homonyme sorti en 1940 et réalisé par Henry King.

"Maryland"
Film franco-belge d'Alice Vinocour
1h40
avec Matthias Schoenaerts, Diane Kruger, Paul Hamy
 
Synopsis : De retour d'Afghanistan, Vincent, victime de troubles de stress post-traumatique, est chargé d’assurer la sécurité de Jessie, la femme d'un riche homme d'affaires libanais, dans sa propriété « Maryland ».
Tandis qu'il éprouve une étrange fascination pour la femme qu'il doit protéger, Vincent est sujet à des angoisses et des hallucinations. Malgré le calme apparent qui règne sur « Maryland », Vincent perçoit une menace extérieure...