Pierre Jansen, fidèle compositeur pour Claude Chabrol, est mort

Par @Culturebox
Mis à jour le 15/08/2015 à 14H20, publié le 15/08/2015 à 10H41
Claude Chbrol sur la pochette de disque des musiques de film signées Pierre jansen

Claude Chbrol sur la pochette de disque des musiques de film signées Pierre jansen

© Milan

Le compositeur Pierre Jansen, à qui l'on doit la musique de nombreux films de Claude Chabrol, est mort jeudi en Ardèche à l'âge de 85 ans, a annoncé sa famille. Il est décédé dans sa résidence secondaire, où il avait beaucoup composé, selon la même source.

Né à Roubaix en 1930, Pierre Jansen a été élève du Conservatoire royal de musique de Bruxelles et a suivi les cours d'Olivier Messiaen.

Formé à la musique d'avant-garde, il s'est consacré à partir des années 60 à la musique de films et sa rencontre avec Claude Chabrol a été "déterminante et inespérée", selon les termes de Pierre Jansen. "J'ai rencontré un frère en musique", disait de son côté Claude Chabrol. 

Le Femme infidèle (1969) de Claude Chabrol, musique de Pierre Jansen : la bande-annonce

Leur collaboration a débuté sur le film Les bonnes femmes (1960) et se poursuivra sur une trentaine d'oeuvres, dont Landru (1963), Que la bête meure (1969), Le Boucher (1970) ou Violette Nozière (1978).

"Chabrol était l'un des rares réalisateurs à ne pas avoir peur de la musique", expliqait le compositeur.

Parallèlement, Pierre Jansen a travaillé avec d'autres cinéastes comme Pierre Schoendoerffer (La 317e section, 1965), Claude Goretta (La Dentellière, 1977) ou Francis Girod (L'Etat sauvage, 1978). Il est l'auteur d'une centaine de musiques de film.

En 1985 Pierre Jansen écrira également, en collaboration avec son ami Antoine Duhamel, la partition conçue pour illustrer le film muet de D.W.Griffith "Intolérance" (1916). En 1991 il achève cette période de trente années de composition pour le cinéma avec  "Le Boulevard des Hirondelles" de Josée Yanne.

Pierre Jensen a enseigné l'orchestration, domaine dans lequel il excellait, à l'Ecole Normale de Musique (1992) puis au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris (1994).

Le musicien a par ailleurs composé de nombreuses œuvres pour piano, souvent interprétées par son épouse la pianiste et pédagogue Colette Zerah. L'une de ses dernières œuvres est un concerto pour piano et orchestre, commandé en 2006 par l'Orchestre National d'Ile de France.

Pour Laurent Petitgirard, Président du Conseil d'Administration de la Sacem, "Pierre Jansen était un compositeur d'une intégrité absolue, qui gardait même dans sa musique de film un langage sans concession d'une très grande force.

La Sacem lui avait décerné le Grand Prix de la Musique Symphonique en 2000".