Natalie Portmann et Vincent Cassel ouvrent la Mostra de Venise

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 13H39, publié le 03/09/2010 à 09H23
Natalie Portmann et Vincent Cassel ouvrent la Mostra de Venise

Natalie Portmann et Vincent Cassel ouvrent la Mostra de Venise

© Culturebox

Le cygne noir (Black Swan) de Darren Aronofsky a ouvert la Mostra de Venise 2010. Un film qui brosse le portrait d'un chorégraphe pervers et manipulateur (Vincent Cassel) dans le monde de la danse à New York. A sa merci Natalie Portman qui rêve d'être l'étoile du Lac des Cygnes. A l'affiche également de ce thriller psychologique : Winona Ryder.

La rentrée littéraire s'invite aussi à la 67e édition de la Mostra de Venise. Panne d'inspiration des réalisateurs ou force de la littérature, chacun y voit ce qu'il veut, toujours est-il que 9 films en ou hors compétition sont tirés de romans. A commencer par "Miral" de l'américain Julian Schnabel. Dans ce cas précis, c'est l'auteur en personne du roman éponyme qui a écrit le scénario, en l'occurrence Rula Jebreal, une journaliste italienne d'origine palestinienne.
François Ozon a lui adapté une pièce de théâtre "Potiche" de Pierre Barillet et Jean-Pierre Grédy avec un casting de choix : rien de moins que Catherine Deneuve, Gérard Depardieu, Fabrice Luchini, ou encore Karin Viard.
Mostra oblige, de nombreux films italiens concourent pour le Lion d'or. Tous, quasiment, reprennent l'intrigue d'un roman de leurs compatriotes : ainsi "La solitudine dei numeri primi" (la solitude des nombres premiers) de Paolo Giordano se retrouve à l'écran sous la patte de Saverio Costanzo.
L'auteur à succès de "Kafka sur le rivage", le japonais Haruki Murakami, voit son roman "Norwei no mori" (publié en France sous le titre "La Ballade de l'impossible") adapté au cinéma par le franco-vietnamen Tran Anh Hung.
Autant dire que le jury, présidé par Quentin Tarantino, pourrait avoir une furieuse envie de se mettre à la lecture à l'issue de la Biennale.

A noter aussi que deux autres films français font partie des 24 longs-métrages de la sélection officielle : Happy Few d'Antony Cordier et Venus noire d'Abdellatif Kechiche.
- > A voir aussi sur Culturebox
Les vidéos
festival de Cannes