Michelle Obama défend "American Sniper", le dernier film de Clint Eastwood

Par @Culturebox
Mis à jour le 31/01/2015 à 14H14, publié le 31/01/2015 à 14H05
Michelle Obama en décembre 2014 à Washington

Michelle Obama en décembre 2014 à Washington

© ALEX WONG / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

La Première dame des Etats-Unis Michelle Obama a défendu vendredi "American Sniper", film de Clint Eastwood sur un soldat tireur d'élite pendant la guerre en Irak, jugeant qu'il traduisait bien les sentiments ressentis par nombre de militaires américains et leurs familles.

"J'ai eu la chance de voir 'American Sniper' cette semaine lors du long vol que nous avons fait (vers l'Inde, NDLR)", a raconté Mme Obama lors d'une allocution à la National Geographic Society, à Washington, évoquant un "portrait complexe et émouvant d'un ancien combattant et de sa famille".

Le long-métrage, bardé de six nominations pour les prochains Oscars, divise l'Amérique avec son personnage central qui représente un héros pour certains, le symbole de l'échec de la guerre en Irak et une apologie de la violence pour d'autres.
"American Sniper" : la bande-annonce
"Je sais que ce film a ses détracteurs, mais j'ai trouvé que le film abordait nombre des émotions et des expériences qui m'ont été racontées directement par les familles de militaires au cours de ces dernières années", a expliqué Michelle Obama.

"Je ne vais pas gâcher le plaisir de ceux qui ne l'ont pas vu, mais ce film reflète les histoires déchirantes que j'ai entendues (...) les choix difficiles auxquels les hommes et le femmes en uniforme sont confrontés chaque jour, le difficile équilibre entre l'amour de famille et l'amour de son pays, et le défi que représente le retour chez eux", a-t-elle encore ajouté.
Clint Eastwood

Clint Eastwood

© Bestimage
Tiré de l'autobiographie d'un membre du corps d'élite Navy Seals incarné à l'écran par Bradley Cooper, "American Sniper" est en tête du box-office nord-américain depuis sa sortie nationale. Le nouveau film d'Eastwood arrive dans les salles française le 18 février.