Michel Hazanavicius président du jury du Festival du cinéma américain de Deauville

Par @Culturebox
Publié le 12/06/2017 à 15H44
Affiche du 43e festival du cinéma américain de Deauville (2017)

Affiche du 43e festival du cinéma américain de Deauville (2017)

© DR

Le réalisateur, scénariste et producteur Michel Hazanavicius, qui a notamment signé « The Artist » (2001) et les volets d’« OSS 117 » (2006 et 2008) avec Jean Dujardin, sera le président du jury du prochain Festival du cinéma américain de Deauville qui se déroulera du 1er au 10 septembre dans la station balnéaire de Basse-Normandie.

Michel Hazanavicius président

"Je suis extrêmement touché et honoré de présider cette année le Jury du Festival du Cinéma Américain de Deauville. J'ai, comme la moitié de la planète, été en partie élevé par le cinéma américain et je me réjouis de passer ces dix jours à m'en nourrir à haute dose. In Cinema we trust !", a écrit le cinéaste dans un communiqué .
Michel Hazanavicius (2017)

Michel Hazanavicius (2017)

© LOIC VENANCE / AFP
Michel Hazanavicius a souvent mis en scène dans ses films son amour du cinéma, comme dans "The Artist" qui se déroule dans un grand studio américain dans les années 20, ou "Le Redoutable" qui évoque Jean-Luc Godard dans sa période Mao, de 1966 à 1968, époque charnière de sa carrière, où de chef de file de la Nouvelle Vague devait perdre une partie de son audience, en subissant plusieurs échecs. Le film était en compétition au dernier Festival de Cannes et sortira dans les salles le 13 septembre.

Le cinéaste à la tête de six film, est le seul réalisateur français à avoir remporté cinq Oscars avec "The Artist", dont celui du Meilleur film et du Meilleur réalisateur en 2012.

Lors de la cérémonie du Palmarès du Festival du Cinéma Américain de Deauville, deux prix sont attribués par le Jury : le Grand Prix et le Prix du Jury.

Emmanuelle Bercot, présidente du Jury Révélation

Par ailleurs, la réalisatrice, scénariste et comédienne Emmanuelle Bercot, qui a entre-autres signé "La Fille de Brest" (2015), "Elle s’en va" (2013) ou "Les Infidèles" (2012)  présidera le Jury de la Révélation.
Emmanuelle Bercot (2016)

Emmanuelle Bercot (2016)

© ANDER GILLENEA / AFP
"Fervente américanophile, je me réjouis et m’estime honorée d’être appelée à présider le Jury de la Révélation du 43e Festival du Cinéma Américain de Deauville. Dans mon imaginaire, depuis toujours, Amérique et Cinéma ne font qu’un. Ces dix jours feront de moi, avant toute chose, la plus heureuse des spectatrices", s'enthousiasme-t-elle. 

Cinéaste attachée à la personnalité de ses personnages, elle les filme comme de l’intérieur, pour en tirer leur vérité, avec tact et poésie. On a par ailleurs pu la voir comme actrice dans "Polisse" de Maïwenn, dont elle est également coscénariste. Elle avait reçu le Prix d’interprétation féminine au Festival de Cannes en 2015, pour "Mon roi", aussi signé Maïwenn.