Martin Scorsese signe son premier film pour enfants

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 05/12/2011 à 14H51
Martin Scorsese

Martin Scorsese

© DR

" Hugo Cabret", c'est le titre du nouveau film de Martin Scorcese. Un conte en 3D qui sort en salles le 14 décembre. A l'occasion de son passage à Paris, le réalisateur et acteur de la sauvegarde du patrimoine cinématographique mondial, a accordé une longue interview au journal de 20h de France 2. Il revient sur sa carrière et sur son dernier film, où Georges Méliès, dont c'est le 150e anniversaire cette année, en est le coeur.

69 ans. C'est l'âge de Martin Scorsese. Et c'est le moment que le réalisateur de "Taxi Driver," "Raging Bull", "Casino" ou encore "Les Infiltrés" a choisi pour sortir son premier film destiné aux enfants, qui plus est en 3D. Deux nouveautés donc pour Martin Scorcese qui s'est inspiré d'un roman illustré de Brian Selznick, "L'Invention de Hugo Cabret", sorti en France aux Editions Bayard Jeunesse en 2008. Un livre de plus de 500 pages avec pas moins de 300 illustrations qui puise ses références dans le cinéma de Georges Méliès et des travaux de l'inventeur de l'électricité Thomas Edison. Dès sa parution aux Etats-Unis en 2007, les studios américains ont senti qu'il y avait là de quoi faire un film à grand spectacle en rachetant  les droits d'adaptation de ce roman.

Premier film de Scorsese en 3d

Il faudra attendre 2010 pour que Martin Scorsese qui sortait du tournage de "Shutter Island" décide de se lancer dans cette nouvelle et inédite réalisation. Inédite parce que le cinéaste n'avait encore jamais touché aux caméras numériques 3D. "Je suis très excité par la 3D" avouait-il. "Mais je ne cherche pas à jeter forcément des objets à la tête des spectateurs. Il faut que l'outil soit au service de l'intrigue. Peut-être n'y arriverais-je pas ?". Une humilité qui rappelle que l'utilisation de la 3D ne doit pas être systématique et qu'elle ne garantit pas non plus la réussite d'un film. Scorcese lui-même aurait été déçu par le relief d'"Avatar" et d'"Alice au Pays des Merveilles".


L'intrigue du film 

En 1930, Hugo  (Asa Butterfield) est un orphelin qui a trouvé refuge gare de Lyon, à Paris, où il entretient les horloges. Un savoir-faire hérité de son père horloger (Jude Law) qui lui a laissé un bel automate. Mais pour le faire fonctionner, Hugo a besoin d'une clé. Il rencontre alors Isabelle (Chloe Moretz), une fillette dégourdie qui va l'aider dans cette quête. Ils croiseront le chemin d'un chef de la sécurité (Sacha Baron Cohen) et surtout un vieil homme secret et inventif (Ben Kingsley), qui n'est autre que Georges Méliès...

Le film : "Hugo Cabret", de Martin Scorsese (Etats-Unis), sortie : 14 décembre
Le livre : "L'Invention de Hugo Cabret"
de Brian Selznick, (Bayard Jeunesse ) - 533 pages - 17,90 euros