Lumière 2009 à Lyon : le berceau du 7ème art a enfin son festival de cinéma !

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 13H39, publié le 14/10/2009 à 11H36
Lumière 2009 à Lyon : le berceau du 7ème art a enfin son festival de cinéma !

Lumière 2009 à Lyon : le berceau du 7ème art a enfin son festival de cinéma !

© Culturebox

Lumière 2009, c'est le nom d'un nouveau festival qui se tiendra à Lyon du 13 au 18 octobre. Pour la ville, c'est un évènement. C'est dans ses murs qu'a été inventé le Cinématographe, avec les Frères Lumière et pourtant, la ville ne possédait pas de grand festival dédié au 7ème art. C'est chose faite. Lumière 2009 sera concacré aux films classiques, qui font partie du patrimoine cinématographique. Pour cette première édition, de nombreuses personnalités du monde du cinéma sont présentes, dont Claude Lelouch.

70 films, 250 projections dans 37 cinémas de Lyon et de ses alentours (ce qu'on appelle le Grand Lyon), des stars à la pelle (dont Clint Eastwood, attendu le 17 octobre pour se voire remettre un Prix Lumière) : l'Institut Lumière, organisateur de ce festival, n'a pas lésiné sur les moyens. Mais c'est un pari que de lancer ce genre de festival, volontairement tourné vers le patrimoine. L'idée a d'ailleurs apeurée au début l'un des principaux financeurs, le Grand Lyon, qui  craignait qu'on la trouve "poussiéreuse et réactionnaire". Mais Thierry Frémaux, directeur de l'Institut Lumière (et aussi délégué général du Festival de Cannes) a mis en avant le besoin du public mais aussi des professionnels de retrouver les fondements du 7ème art, avec des oeuvres sur lesquelles plusieurs générations peuvent se retrouver. Une sorte de retour aux sources à l'heure où la production est si pléthorique que film vu le matin est oublié le lendemain. Il y a aura donc des classiques (une série sur Sergio Leone), des oeuvres présentées en copies neuves ou restaurées, mais aussi des films plus rares (ceux du Coréen Shin Sang-Ok ou un film muet tourné par le père de Sergio Leone). A noter qu'avec des séances fixées à 5 euros et une présence dans les petites salles de quartier, un effort louable a été fait pour rendre ce festival accessible. C'est ainsi que les habitants de Vénissieux pourront voir Monica Bellucci présenter un film dans la salle art et essai de leur ville. Ce ne sont pas des lumières qui brillent sur Lyon, c'est une pluie d'étoiles !

A l'occasion du Festival, France 3 Rhône-Alpes Auvergne consacre une série pour raconter "Des histoires de cinéma". (Visible aussi sur culturebox)