Les souvenirs de Max Lefrancq-Lumière, petit fils de Louis Lumière

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 04/10/2011 à 16H59
Les souvenirs de Max Lefrancq-Lumière, petit fils de Louis Lumière

Les souvenirs de Max Lefrancq-Lumière, petit fils de Louis Lumière

© Culturebox

A l'occasion du festival Lumière 2011 à Lyon, du 3 au 9 octobre 2011, rencontre avec Max Lefrancq-Lumière, le petit-fils de Louis Lumière. Il évoque les souvenirs partagés avec un grand-père attentif et très inventif.

Difficile de dissocier la vie des deux frères Lumière. Tous les clichés de l'époque les montrent de profil côte à côte. Deux ans à peine sépare Auguste l'aîné (né en 1862) de Louis (né en 1864). Fils d'Antoine Lumière, un industriel et photographe, ils virent le jour à Besançon mais c'est à Lyon que les deux frères firent toute leur carrière. C'est là aussi qu'ils sont enterrés. On prétend souvent qu'ensemble ils ont inventé le cinématographe mais il s'avère qu'en fait, Louis Lumière a racheté ce brevet à l'ingénieur Léon Bouly. C'est lui qui a inventé et déposé l'appareil et le mot "cinématographe" en 1893. Cet appareil était déjà capable de réaliser des prises de vue et de projeter des images. Mais en 1894, faute d'avoir payer les redevances de ses brevets, il perd la propriété du nom qui devient disponible. Mais c'est bien grâce aux trouvailles des deux frères Lumière que le cinéma a connu un formidable essor : mouvement de la caméra, gros plans, montage, couleur, son...