Les sorties ciné de l'été à ne pas manquer

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/07/2016 à 09H47, publié le 05/07/2016 à 18H41
Will Smith et Margot Robbie sont au casting de Suicide Squad, l'une des grosses sorties du mois d'août

Will Smith et Margot Robbie sont au casting de Suicide Squad, l'une des grosses sorties du mois d'août

© Copyright 2016 Warner Bros. Entertainment Inc., Ratpac-Dune Entertainment LLC and Ratpac Entertainment, LLC

Parce que plage et cinéma ne sont pas incompatibles, petit tour d'horizon des sorties de la période estivale.

"Jurrassic World", "Les Minions" ou encore "Ant-Man", le début d'été 2015 avait été marqué par une avalanche de productions américaines sur les écrans. Rassurons tout de suite les amateurs de blockbusters, de ce point de vue, 2016 ne sera pas en reste. Et c'est à David Yates de donner le "la". Le réalisateur des trois dernières aventures de Harry Potter a quitté, le temps d'un tournage, le monde des sorciers pour l'épaisse jungle congolaise de "Tarzan". Une énième adaptation donc, qui sort dès demain dans l'hexagone. Pour camper le personnage de l'homme singe, imaginé par Edgar Rice Burroughs et dont s'était approprié Johnny Weissmuller dans les années 1930-1940, on retrouve le Suédois Alexander Skarsgard ("True Blood"). Pour lui tenir compagnie, des gorilles mais aussi Margot Robbie ("Le Loup de Wall Street") en Jane et Christoph Waltz ("Les huit salopards"), méchant du film cela va de soi.


Autre poids lourd made in USA qui risque de faire du dégât au Box office tel un mammouth dans magasin de porcelaine, "L'âge de glace : Les lois de l'univers", qui débarque la semaine prochaine. Un cinquième opus qui verra Sid, Manny, Diego et leur bande fuir leur foyer après que l'écureuil Scrat ait involontairement déclenché une série d'événements qui vont menacer leur monde. Une sombre histoire de noisette catapultée dans l'espace qui tourne mal... 


Vingt ans qu'ils attendaient ça. Le 20 juillet, les fans d'"Independance Day" pourront confortablement se poser dans les fauteuils rouges pour découvrir la suite de la franchise, "Independance Day : Resurgence". Nouvelle invasion extraterrestre à prévoir, sans Will Smith pour mener la bataille de l'humanité. 

Les allergiques aux histoires de fin du monde ne sont pas rares. Pour ceux-là comme pour les autres, il sera toujours possible de se tourner vers un cinéma hollywoodien qui aime plonger le regard des spectateurs dans le rétroviseur de l'Histoire. Le 20 juillet sortira "Elvis & Nixon" signé Liza Johnson. La réalisatrice de "Hateship, Loveship" y traite la rencontre improbable et méconnue entre l'icône du rock (Michael Shannon) et le président des Etats-Unis. Ce dernier est interprété par Kevin Spacey, qui cumule les rôles de présidents américains, réels ou fictifs, de quoi ravir les inconditionnels de la série "House of Cards". La semaine suivante, sortira "La couleur de la victoire" de Stephen Hopkins, un film qui retrace le parcours de Jesse Owens aux JO de Berlin en 1936. 


Parmi les autres sorties venues de l'étranger, là encore, il y a du choix. Voici quelques suggestions : "Truman" de Cesc Gay, sensation des derniers Goya en Espagne et "The Strangers", thriller tranchant réalisé par le Sud-Coréen Na Hong-jin, sont attendus tous les deux dès demain. L'Islande s'étant attirée depuis quelques semaines la sympathie du peuple français, c'est l'occasion de s'attarder sur l'un de ses cinéastes, Runar Runarsson, dont le drame "Sparrows", primé à quatre reprises au festival Européen des Arcs, sort le 13 juillet prochain. Le pitch : Ari, 16 ans, quitte Reykjavik et sa mère pour aller vivre chez son père au nord-ouest de l'Islande. Et pour ceux dont l'attirance se porte plus du côté de la Cordillère des Andes que des fjords nordiques, il reste toujours la possibilité d'acheter un ticket pour "Colonia". Ce film du cinéaste allemand Florian Gallenberger nous fera suivre Emma Watson et Daniel Brühl en plein coup d'Etat au Chili, en septembre 1973 (sortie le 20 juillet). 

 

Côté français, notons que sort demain "Hibou", premier long métrage de Ramzy Bedia (ex-compère d'Eric Judor), également acteur avec Elodie Bouchez et Philippe Katerine. Il faudra aussi compter sur "Débarquement immédiat !" dès le 13 juillet. Derrière cette comédie, Philippe Chauveron, qui était déjà aux commandes de "Qu'est-ce qu'on a fait au bon Dieu ?", plus gros succès de 2014 avec 12,3 millions d'entrées en France. Petite pression. Sans oublier, ce même mercredi, "Juillet août" de Diastème. 

Black août 

La seconde partie de l'été devrait commencer sur les chapeaux de roues avec "Suicide Squad", dernier né de l'univers DC qui poursuit la riposte dans son duel à distance avec Marvel. Pourtant, pas de super-héros en vue pour la jouer collectif. Les héros du film de David Ayer ("Fury", "Training Day") sont tous des super-vilains et ont pour chef de file le Jocker, ennemi juré de Batman. Reste à voir si Jared Leto ("Dallas Buyers Club") saura faire oublier l'interpération de Heath Ledger en clown prince du crime ("The Dark Khnight"), saluée par un oscar posthume en 2009.


Deux autres grosses productions devraient permettre de doper les entrées de ce mois d'août : "Jason Bourne", cinquième opus de la saga qui avait fait exploser Matt Damon. L'acteur, surpris dernièrement la tête dans les étoiles ("Interstellar", "Seul sur Mars"), retrouve neuf ans après "La vengeance dans la peau" Paul Greengrass pour un film d'action dont il nous promet qu'il est le meilleur de la saga. Sortie le 10 août. Et comme une suite peut en cacher une autre, il ne faudra pas être surpris de voir débarquer la semaine suivante le troisième volet de "Star Strek". Aux manettes du projet, Justin Lin a succédé à J.J. Abrams, bien que plus habitué aux bolides rugissants ("Fast & Furious" 3 à 6) qu'aux vaisseaux spatiaux. Ce 17 août sera aussi la date à laquelle Disney lancera un nouveau remake mélangeant animation et prises de vue réelles : "Peter et Elliott le dragon". Avec notamment Robert Redford au casting, il faut espérer que cette version en live action connaîtra le même destin que "Le livre de la jungle" (sorti en avril dernier) qui avait franchi le cap des 2 millions d'entrées. 


Plusieurs films de la dernière cuvée cannoise viendront rythmer le mois. Le 3 août, les spectateurs français pour voir "Sieranevada", drame de Cristi Puiu sur un docteur roumain en médecine qui retourne dans sa famille pour commémorer la mort de son père. Le 10, Joachim Lafosse reviendra avec "L'économie du couple", film où Bérénice Bejo et Cédric Kahn se voient contraints de vivre ensemble malgré une situation de divorce. Le 17, retour à Bucarest avec "Toni Erdmann" de Maren Ade, prix Fipresci de la compétition officielle du Festival de Cannes. 

Enfin, le cinéma français fera un retour en force à la fin du mois. Sortiront, entre autres, le 31 août "Un petit boulot", film posthume de Pascal Chaumeil avec Romain Duris, Michel Blanc et Alice Belaïdi, "Nocturama "de Bertrand Bonello ("L'Apollonide") ou encore "Le fils de Jean" de Philippe Lioret ("Welcome"). Eté pourri ou pas, on ne pourra plus dire : "Ah bon, il est déjà sorti ?". Mais alors vraiment plus.