"Les Oubliés" de Martin Zandvliet primé au Festival du film d'Histoire de Pessac

Par @Culturebox
Publié le 21/11/2016 à 09H19
"Les Oubliés" de Martin Zandvliet : après la guerre, en 1945, de jeunes soldats allemands doivent déminer la côte danoise.

"Les Oubliés" de Martin Zandvliet : après la guerre, en 1945, de jeunes soldats allemands doivent déminer la côte danoise.

© Koch Films GmbH

Le film "Les Oubliés" du Danois Martin Zandvliet a été primé dimanche à la 27e édition du Festival international du film d'Histoire de Pessac (Gironde) qui était cette année consacrée à la "Culture et Liberté".

Cette fiction, qui a reçu le Prix du jury professionnel et le Prix du  public, raconte l'histoire de jeunes soldats allemands faits prisonniers qui sont envoyés sur les plages de la côte danoise pour les déminer, après la fin de la guerre en 1945 (sortie en France le 25 janvier 2017).
 
Également dans la catégorie fiction, "Noces" du Belge Stephan Streker (sortie en France le 22 février 2017) a été récompensé par le Prix du jury étudiant. L'histoire est tirée d'un fait divers : une jeune Belge d'origine pakistanaise doit épouser comme sa soeur un lointain cousin au Pakistan, choisi par ses parents.
"Les Oubliés" de Martin Zandvliet, la bande-annonce


A Pessac, des films classiques, rares ou inédits

"La Passeuse des Aubrais" du réalisateur français Michaël Prazan, qui raconte l'histoire de son père enfant pendant la Seconde Guerre mondiale, a  reçu le Prix du jury professionnel et le Prix des jeunes journalistes de l'école de Bordeaux, dans la rubrique documentaires inédits.
 
Le Prix du public a récompensé "Pour que vive la musique des camps, le Maestro" de l'Argentin Alexandre Valenti. Les lycéens ont quant à eux choisi  "Tadmor" de l'Allemande Monika Borgmann et du Libanais Lokman Slim.
 
Depuis le 14 novembre, au cinéma Jean-Eustache de Pessac, se sont succédé des films classiques, rares ou inédits, de fiction ou documentaires, mais  aussi, comme chaque année, des tables rondes internationales.