Les "Gérard du cinéma" épinglent Dujardin et Mouglalis

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 15/05/2012 à 09H44
Anna Mouglalis, prix Gérard de "l'actrice qui ferait bien d'arrêter de se la jouer"

Anna Mouglalis, prix Gérard de "l'actrice qui ferait bien d'arrêter de se la jouer"

© François Guillot AFP

Les "Gérard du cinéma", prix parodiques aux intitulés interminables et moqueurs, ont été décernés lundi soir au théâtre Michel à Paris. Jean Dujardin, Anna Mouglalis, Kad Merad, Judith Godrèche et Vincent Cassel ont été "distingués" lors de cette cérémonie destinée à récompenser "le pire du 7e art", à la manière des "Razzie Awards" américains.

"A Cannes, les acteurs vont monter les marches. A Paris, les +Gérard+ descendent les acteurs!", ont résumé les instigateurs de ces prix dont les trophées sont des parpaings dorés de 5 kg qu'aucun des "lauréats" n'est venu chercher.

Jean Dujardin, Kad Merad et Vincent Cassel, trio de tête
Jean Dujardin, interprète principal du film oscarisé "The Artist", remporte le "Gérard de l'acteur, on espère que tu l'aimes bien, parce que t'es parti pour voir sa gueule partout pendant les trente prochaines années".

Le "Gérard du film tellement riche en sucre, en miel et en guimauve que si t'as le malheur d'avoir pris du pop-corn, t'es sûr de dégueuler dans le seau" est allé à Kad Merad pour "Monsieur Papa".

Kad Merad dans "Monsieur Papa" (bande annonce)

Pour son interprétation dans le film "Le Moine", Vincent Cassel a été récompensé bien malgré lui par le "Gérard du film en costumes qui s'est pris une veste".

"Intouchables", le film aux plus de 19 millions de spectateurs avec Francois Cluzet et Omar Sy, a aussi été distingué par le jury potache composé de journalistes et de critiques de cinéma: le "Gérard du film avec des malades, des handicapés, des béquilles, des brancards, des fauteuils roulants..." lui a été décerné à l'unanimité.

"Le Moine" avec Vincent Cassel (bande annonce)
Les actrices pas épargnées, de Anna Mouglalis à Judith Godrèche
Les "Gérard du désespoir" féminin et masculin sont allés à Judith Godrèche dans "Low cost" et à Jean Reno dans "Comme un chef".

Le prix  de l'acteur ou actrice "qui ferait bien d'arrêter de se la jouer et d'apprendre à jouer tout court" est revenu à Anna Mouglalis dans le film
"Chez Gino?".

Mathieu Kassovitz, Jean-Paul Rouve, Arielle Dombasle, Jean-Pierre Bacri, Pierre Arditi, Florence Foresti, Jamel Debbouze comptent aussi parmi les
victimes des Gérard du Cinéma 2012.

"Chez Gino" avec Anna Mouglalis (bande annonce)