Les "films chiants" à l'honneur à Marseille

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 19/04/2012 à 19H18
"Häxan, la sorcellerie à travers les âges" de Benjamin Christiensen

"Häxan, la sorcellerie à travers les âges" de Benjamin Christiensen

© Benjamin Christiensen

Le festival international du film chiant. Oui, à quelques semaines du festival de Cannes, cet intitulé sonne comme une blague. Pourtant, cette manifestation originale a bien lieu, du 20 au 24 avril à Marseille. Elle se propose en réalité de tirer de l'oubli des films passionnants qui dépassent "les bornes étroites du film divertissant".

Des Ovnis radicaux mais attachants
Le festival, qui se tient de vendredi à mardi au cinéma d'art et d'essai "Les Variétés" à Marseille," est basé sur un concept marketing douteux", reconnaît son créateur Emmanuel Germond. Derrière cette idée, dit-il, "il y a l'envie de valoriser" des long-métrages, documentaires ou court-métrages enthousiasmants, mais considérés comme "trop longs, maladroits, muets, amateurs ou un peu trop politiques".

Le festival revendique ces "handicaps commerciaux qui font de ces ovnis radicaux, des créations efficaces et attachantes". 

Une perle du cinéma muet
Point d'orgue de cette première édition : une soirée ciné-concert, samedi, avec la présentation d'un film dano-suédois, muet et en noir et blanc, datant de 1922, censuré dès sa sortie et fortement influencé par la peinture de Jérôme Bosch.

"Häxan, la sorcellerie à travers les âges", de Benjamin Christiensen, relate l'histoire de la sorcellerie de l'antiquité à nos jours: "cette perle, la plus chère du cinéma  muet, est un film hors norme bâtissant sa force sur des scènes incroyables, hallucinantes, choquantes", précise l'équipe du festival. Bref, le film "chiant" par excellence...

"Häxan, la sorcellerie à travers les âges", la bande-annonce

Autres coups de coeur: "Fengming, chronique d'une femme chinoise", de Wang Bing, un film sur l'avenir du socialisme d'une durée de 3h17, et quatre courts de Mohammed Bourouissa, qui a choisi de filmer en caméra embarquée la vie quotidienne d'un prisonnier ou d'un vendeur de cigarettes.

M. Germond a également programmé "Ce qu'il restera de nous", de Vincent Macaigne, qui a reçu le Grand Prix lors du dernier festival du court-métrage de Clermont-Ferrand, un premier film qui traite de la relation entre deux frères confrontés à la mort de leur père.

"Fengming, chronique d'une femme chinoise", la bande annonce
Objectif : Marseille 2013
"Il est difficile de trouver un public pour des films qui sortent un peu de l'ordinaire, qui demandent un petit effort aux gens", précise le créateur du festival, qui espère faire partie des grands rendez-vous de la programmation "off" de Marseille Capitale européenne de la Culture en 2013.

Cette première édition sera surtout l'occasion "d'annoncer la couleur, de rassembler des partenaires et éventuellement de trouver trois sous", sourit Emmanuel Germond, afin de proposer en 2013 une soirée de courts-métrages intitulée "petit mais déjà chiant" et une soirée "avec couverture et oreiller", baptisée "la nuit la plus chiante".

Informations et réservations
Sur le site du Festival et/ou
Au Cinéma des Variétés
37 rue Vincent Scotto
13001 Marseille
Tel :  0892 68 05 97