Les Champs-Elysées fêtent le cinéma

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 28/01/2012 à 17H20
L'affiche de "L'Avenue du cinéma" (détail)

L'affiche de "L'Avenue du cinéma" (détail)

© DR

Les Champs-Elysées sont rebaptisés Avenue du Cinéma du 1er au 7 février, où les sept complexes cinématographiques de la plus belle avenue du monde offriront au public la projection de sept films en avant-première.

"C’est quoi les Champs ?" (Jean Seberg, dans "A bout de souffle")
Les Champs-Elysées et le cinéma : une longue histoire d’amour. Qui ne se souvient pas de la fragile Jean Seberg vendeuse à la criée du New York Herald Tribune, arpentant la célèbre avenue à la rencontre de Jean-Paul Belmondo dans "A bout de souffle" de Jean-Luc Godard ? Sacha Guitry sortait en 1938 "Remontons les Champs-Elysées"…

Dès les années 20, on allait se faire une toile au Colisée, au Fémina, au Broadway. En 1950, les Champs comptaient 16 salles. Après l’expansion des complexes dans les années 70, en 1996 jusqu’à 45 écrans occupaient l’avenue. Avec cinq millions de spectateurs par an, le quartier drainait le tiers du total des entrées de la capitale.
 

Aujourd’hui, les Champs restent un lieu privilégié du 7e Art, avec ses avant-premières. C’est aussi le quartier où se tiennent chaque semaine des dizaines de projections de presse. Les majors UGC et Gaumont-Pathé y sont représentées avec parmi les salles les plus prestigieuses de la capitale, mais l’on y trouve également les indépendants : le Lincoln et le Balzac au rôle essentiel dans la diffusion du cinéma d’Art et essai.

7 jours, 7 salles, 7 avant-premières
Ambiance VIP pour l’Avenue du cinéma. Le tapis rouge accueille les spectateurs qui se verront offrir une coupe de Champagne. Les films sont projetés en présence des équipes, avec lesquels ils pourront échanger. Les places sont en vente au tarif habituel dans les salles et sur Internet.

La bande-annonce d'une des avant-premières d'"Avenue du Cinéma" : "La Vie d'une autre" de Sylvie Testud" :

Sept films sont proposés au public avant leur date de sortie officielle : "Zarafa", film d’animation (Gaumont Ambassade), "Elena" d’Andrei Zviaguintsev (Lincoln), "Possession", avec Jérémie Reinier et Julie Depardieu (UGC Georges V), "Cendrillon, elle était une fois dans l’ouest" (animation) (Publicis Cinéma), "Une bouteille à la mer", avec Agathe Bonitzer (Le Balzac), "Star Wars : épisode 1 – La Menace fantôme" projeté en relief (UGC Normandie), "La Vie d’une autre", première réalisation de la comédienne Sylvie Testud, avec Juliette Binoche et Mathieu Kassovitz (Gaumont Marignan).

La Femis, principale école de formation aux métiers du cinéma, s’est notamment associée à l’événement, la réalisation du film annonce ayant été confiée à Elise Benroubi, une de ses anciennes élèves.