Les adieux à la reine: Benoit Jacquot filme les derniers jours de Marie-Antoinette à Versailles

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 12/07/2011 à 10H41

14, 15 et 16 juillet 1789. Trois jours durant lesquels la monarchie s'effondre. Trois jours qui ont intéressé le réalisateur Benoit Jacquot. "Les adieux à la reine" raconte ce moment de l'histoire où plus rien ne sera plus jamais comme avant. Un évènement relaté du point de vue d'une lectrice de la reine de France, Marie-Antoinette. Un film adapté du roman éponyme de Chantal Thomas. Le tournage vient de se terminer au Château de Versailles. 

Chantal Thomas, avec un "s" à ne pas confondre avec la styliste Chantal Thomass, est avant tout historienne et essayiste. Ce qui ne l'empêche pas d'avoir plusieurs cordes à son arc et de s'imposer comme romancière. Dans "Les adieux à la reine", cette spécialiste du XVIIIe siècle  a voulu rendre compte des derniers jours de la monarchie en 1789.  Elle a choisit  Agathe Sidonie Laborde, ancienne lectrice de Marie-Antoinette, pour en faire le récit. Exilée à Vienne, la jeune femme se souvient des dernières heures de la reine à Versailles après la prise de la Bastille, et particulièrement de ce jour où la famille royale s'est trouvée abandonnée. Si elle restitue le faste de la Cour, elle dépeint également une Marie-Antoinette seule, malheureuse, mère inquiète pour ses enfants.
La Bastille est prise le 14 juillet 1789. A l'annonce de cette rumeur qu'on ne peut croire, la panique s'installe à Versailles. Marie-Antoinette, née autrichienne, restera une étrangère responsable de tous leurs maux du peuple français. Le bouc émissaire est trouvé. Car c'est bien de bouc émissaire qu'il s'agit. En effet, comme le rappelle Chantal Thomas dans une interview à l'Humanité. "Ce qui a mis à sec les finances de la France, c'est la guerre d'Indépendance américaine, et pas les chaussures de Marie-Antoinette."
Un roman incroyablement documenté et d'une grande richesse historique qui valut à son auteur le prix Fémina en 2002. Cette adaptation pour le grand écran de Benoit Jacquot sonne comme une seconde consécration.

- A voir aussi sur Culturebox :
- Retour-sur-le-tournage-de-la-princesse-de-Montpensier--de-Bertrand-Tavernier
- Nicolas-Cuche-tourne-inquisitio-un-thriller-médiéval-pour-France-2
- Monuments-et-cinéma-au-château-de-Pierrefonds-avec-Mario-Luraschi