Le succès d'"Intouchables" est l'évènement culturel de l'année (sondage)

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 23/12/2011 à 09H28
Omar Sy et François Cluzet, les vedettes d'"Intouchables" à San Sebastian en septembre 2011

Omar Sy et François Cluzet, les vedettes d'"Intouchables" à San Sebastian en septembre 2011

© Rafa Rivas / AFP

Le triomphe du film "Intouchables" constitue pour 52% des Français l'événement culturel le plus marquant de l'année 2011, selon un sondage BVA réalisé pour la Fnac, en partenariat avec Le Parisien et Europe1

La question posée aux sondés était : "Je vais vous citer différents événements culturels ayant eu lieu en 2011. Parmi ceux-ci, quels sont pour vous les trois les plus marquants de l'année ?"

Le succès d’ »Intouchables » est cité par le plus grand nombre de personnes interrogées (52%). Au deuxième rang figure la surprise du film "The Artist", en noir et blanc et sans paroles, avec Jean Dujardin, retenu par 24% des sondés et au troisième la fin de la saga "Harry Potter" (22%).

Le décès d'Amy Winehouse en quatrième position
Le décès de la chanteuse Amy Winehouse, naissance d'un mythe, a été choisi  par 20% des personnes interrogées, le succès de Nolwenn avec son disque en  breton par 19% et le triomphe aux Césars du film "Des hommes et des Dieux" par 18%.

Les débuts de Johnny Hallyday au théâtre dans "Le Paradis sur terre" a été jugé marquant par 16% des sondés et les adieux d'Eddy Mitchell par 14%.

Pour 12% des Français, la révélation de la chanteuse Adele a été l'événement de l'année 2011, à égalité avec "Les nuits Monet" (ouverture du Grand Palais toute la nuit à la fin de l’exposition du peintre impressionniste).

Le Prix du jury au festival de Cannes attribué à "Polisse" a retenu l’attention de 10% des sondés et la tournée mondiale du groupe Black Eyed Peas 9% d'entre eux, à égalité avec l'exposition Manet au musée d’Orsay.

La littérature peu citée
Les livres arrivent en queue de peloton : pour 7% des personnes  interrogées, l'événement culturel 2011 a été le prix Goncourt attribué au  premier roman de Alexis Jenni, "L'art français de la guerre" (Gallimard) et pour  3% "Rien ne s'oppose à la nuit" de Delphine de Vigan (Lattès).

10% des personnes interrogées n'avaient pas d'opinion.

(Cette enquête a été réalisée par téléphone du 16 au 17 décembre 2011 sur un  échantillon de 1.003 personnes, représentatif de la population française âgée de 15 ans et plus. A noter que le total des réponses est supérieur à 100% car chaque interviewé pouvait noter entre 0 et 3 événements)