Le Piémont italien, l'autre "pays du cinéma"

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 13H39, publié le 15/09/2009 à 10H05
Le Piémont italien, l'autre "pays du cinéma"

Le Piémont italien, l'autre "pays du cinéma"

© Culturebox

Gros plan sur la capitale italienne du cinéma : Turin, dans le Piémont. C'est là que sont nées les premières maisons de production, les premières superproductions. Cette région abrite un musée du cinéma, des festivals de films et un complexe dédié à leur fabrication, le Cineporto. De nombreux films sont également tournés dans cette région. C'est le cas du dernier Marco Bellocchio, " Vincerere " présenté à la Mostra de Venise.

On comprend avec ce reportage pourquoi Turin est la capitale italienne du cinéma. Et en France, à qui revient ce titre ? Désolé pour les grandes villes régionales qui sont pourtant de plus en plus nombreuses à développer des structures dont le but est d'attirer les réalisateurs (c'est notamment le cas de Rhône-Alpes Cinéma à Lyon) mais la première place revient sans conteste à Paris. Historiquement, c'est là que les Frères Lumières ont donné la première représentation public de leur cinématographe. Ensuite, c'est à Paris que l'on trouve le plus de salles de cinéma, plus de 400. En comparaison, on en compte 200 à Londres, et une centaine à New-York.  C'est aussi Paris qui comptabilise le plus grand nombre de tournages. En 2007, la capitale a accueilli 765 tournages, séries télévisées et publicités. Depuis cette année, les grosses productions étrangères et notamment américaines sont de retour. Les films étrangers bénéficient en effet depuis peu d'un crédit d'impôt de 20% sur toutes leurs dépenses. Les conditions ? Ils doivent rester plus de 5 jours et "dépenser" plus d'un million d'euros. Et pour finir, rappelons que c'est à Paris, entre la Tour Pleyel et la Seine, que le projet de Luc Besson, à savoir la Cité européenne du cinéma, va voir le jour. Sur six hectares et demi,  toutes les étapes de la chaîne de production d'un film vont être regroupées, avec notamment 9 plateaux de tournage.  Les travaux devraient débuter en 2010 pour une durée de deux ans.

-> Voir aussi cet article sur le cinéma italien