Le palmarès du 10e Mobile Film festival

Par @Culturebox Journaliste, responsable de la rubrique Cinéma de Culturebox
Mis à jour le 11/02/2015 à 19H29, publié le 11/02/2015 à 19H13
Gérard Krawczyk a remis le Prix du Meilleur Film Mobile a Lionel Nakache pour son film "J’ai Grandi", le 10 février 2015.

Gérard Krawczyk a remis le Prix du Meilleur Film Mobile a Lionel Nakache pour son film "J’ai Grandi", le 10 février 2015.

© Mobile Film Festival

Le palmarès du 10e Mobile Film Festival a été révélé mardi lors de la cérémonie de remise des prix organisée au cinéma l’Arlequin dans le 6e arrondissement de Paris.

Cette année encore, les réalisateurs lauréats du Mobile Film Festival ont relevé le défi de raconter une histoire en une minute, Les prix ont été remis par le jury, présidé par le réalisateur Gérard Krawczyk, et composé de professionnels du cinéma et de la télévision, reconnus pour leur ouverture d’esprit, leur exigence artistique, leur goût de l’expérimentation et de la nouveauté, selon le communiqué du festival.

Gérard Krawczyk a remis le Prix du Meilleur Film Mobile a Lionel Nakache pour "J’ai Grandi". Le film, très épuré, au style naturaliste, montre la prise de conscience
par une fillette de la réalité difficile vécue par son père
J'ai grandi de Lionel Nakache
Le lauréat recevra une bourse remise par un sponsor de la manifestation, d'un montant de 15.000€ pour réaliser un court métrage, accompagné par un producteur. Ce film sera réalisé dans l’année en cours et présenté lors de la cérémonie de remise des prix du 11e Mobile Film Festival.

Le Prix du jury est revenu à Michael Selles, pour "Inseulite", qui traite avec humour et tendresse du thème de l'absence de communication, dans le lieu symbolyque du métro.
"Inseulite" de Michael Selles
Une Mention Spéciale du Jury a été attribuée à "Skaf Lebhar" d’Adrien Pavie. Tourné en Tunisie, ce film documentaire offre un point de vue sur l’excitation et l’impatience avant un voyage, en filmant la montée de piétons, voitures et motos sur la passerelle d’un ferry.

Le Prix de la Mise en Scène a été remis à "L’acte" d’Alexandre Perez. Il y montre sans concessions l’horreur du viol conjugal. La mise en scène prend le spectateur à rebours, en lui proposant plusieurs niveaux de lecture, accentuant à chaque instant le malaise.
"L'acte" d’Alexandre Perez
Le Prix du Meilleur Scénario a été décerné à Fabienne Galula pour "Carton d’invitation". Elle y partage son regard sur les disparités sociales.
"Carton d'invitation" de Fabienne Galula
Le Prix de la Meilleur Actrice a récompensé Marion Ducamp, pour son interprétation dans "Pyjama Party" de Gaël Lorleac’h.
"Pyjama Party" de Gaël Lorleac’h
Le Prix du Meilleur Acteur a été attribué à Mathieu Garnault pour sa prestation dans "L’art du selfie", où est décrypté sous un angle décalé l’art délicat du selfie.
"L’art du selfie" avec Mathieu Garnault
Enfin, les internautes, avec plus de 24.000 votes, ont attribué le Prix du Public à "Toi et/ou moi "d’Armand Robin, où, avec humour, le réalisateur aborde un sujet au coeur de l’actualité et pourtant controversé : le désir d’enfant chez les couples homosexuels. Mais cette histoire parle au-delà à tous les couples.
"Toi et/ou moi" d’Armand Robin
Les Blogueurs ont pour la première fois remis leur prix au cours d’une soirée et aussi en votant en ligne. C’est le film de Nelson Rodrigo, "Les Petits", qui les a le plus séduit avec son ton absurde et décalé, hommage au film de Woody Allen "Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le sexe (sans jamais oser le demander.
"Les Petits" de Nelson Rodrigo