Le "Germinal" d'Albert Capellani revit en musique avec l'Ochestre de Douai

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 13H39, publié le 23/12/2010 à 09H31
Le "Germinal" d'Albert Capellani revit en musique avec l'Ochestre de Douai

Le "Germinal" d'Albert Capellani revit en musique avec l'Ochestre de Douai

© Culturebox

Soirée ciné-concert avec l'orchestre de Douai le 21 décembre 2010 à l'auditorium Henri Dutilleux de Douai. A l'occasion de la projection du film muet "Germinal" d'Albert Capellani, réalisé en 1913 d'après l'oeuvre de Zola, les musiciens ont interprété une oeuvre composée par Jacques Schab.

D'un côté Albert Capellani, de l'autre, Jacques Schab. Le nom du premier est aujourd'hui peu connu du grand public. Pourtant, au début du XXème siècle, ce réalisateur, cinéaste et producteur fut un précurseur. A tel point qu'en 1905, les frères Pathé le nomme à la tête de leur société cinématographique des auteurs et gens de lettres. Le but : porter à l'écran des grands classiques de la littérature française tels que Les Misérables, L'Assomoir et Germinal qui sortira en 1913.
Quant à Jacques Schab, ce compositeur est un habitué des musiques de film qui fut formé par Ennio Morricone. Adepte des musiques nouvelles, il a mis trois mois pour "habiller" ce Germinal, "le plus réaliste, le moins romancé de tous" selon lui (Rappelons que le roman de Zola a connu deux autres adaptations au cinéma, celle d'Yves Allégert en 1963 et de Claude Berri en 1993).
Ce ciné-concert fait partie des événements organisés par le centre minier de Lewarde à l'occasion du 125ème anniversaire de la publication de Germinal. Et c'était aussi une belle façon de rappeler qu'il y a 20 ans jour pour jour, le 21 décembre 1990, le dernier puits de mine de charbon du Nord-Pas-de-Calais fermait définitivement.

A voir aussi sur Culturebox :
-
"Entre terres", hommage musical aux mineurs par l'orchestre de Douai
- Tout un homme : une histoire maghrébine en Lorraine
- Florent Maussion, peintre amoureux des mines et du Japon