Le film d'Angelina Jolie sur la Bosnie projeté à Sarajevo

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 22/12/2011 à 14H52
Angelina Jolie sur le tournage de "Au pays du sang et du miel"

Angelina Jolie sur le tournage de "Au pays du sang et du miel"

© Metropolitan FilmExport

Le film d'Angelina Jolie, une histoire d'amour avec pour toile de fond la guerre en Bosnie, qui avait soulevé des controverses dans le pays avant le tournage, est projeté en exclusivité pendant une semaine à Sarajevo depuis jeudi

Deux projections par jour auront lieu du 22 au 28 décembre dans un cinéma de la capitale bosnienne, deux mois avant la distribution du film en Europe, "In the Land of Blood and Honey" ("Au pays du sang et du miel") sortant vendredi aux Etats-Unis.
 

Le film a été tourné en 2010 à Budapest essentiellement, après que la réalisatrice, qui signe son premier film, eut décidé de renoncer à une importante partie du tournage en Bosnie, en raison des réactions hostiles de certaines associations locales de victimes musulmanes de la guerre, méfiantes à l'égard du synopsys du film relayé à l'époque par la presse locale.

Toutefois, à l'issue d'une projection spéciale, début décembre à Sarajevo, ces associations ont loué l'"objectivité" et la "sincérité" du film. Mais aussitôt, des associations de victimes serbes ont dénoncé le film, affirmant qu'il était forcément "anti-serbe" si les associations musulmanes en étaient satisfaites.

"Au pays du sang et du miel" d'Angelina Jolie

"Au pays du sang et du miel" d'Angelina Jolie

© Metropolitan FilmExport

Le film d'Angelina Jolie raconte la relation amoureuse d'une jeune femme musulmane (Zana Marjanovic) et d'un Serbe (Goran Kostic) qui se retrouvent dans des camps opposés après l'éclatement du conflit bosnien. Elle, détenue dans un camp, lui un militaire qui surveille ce même camp.

Angelina Jolie a engagé uniquement des acteurs de l'ex-Yougoslavie, Bosniens, Serbes et Croates, et a tourné simultanément le film en leur langue et en anglais.

Selon les acteurs bosniens, le film est un hommage aux victimes innocentes de la guerre de Bosnie, notamment à des milliers de femmes violées. Ce conflit a fait quelque 100.000 morts entre 1992 et 1995.