Le Festival du court-métrage au rythme des indiens du Québec

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 13H39, publié le 04/02/2010 à 12H42
Le Festival du court-métrage au rythme des indiens du Québec

Le Festival du court-métrage au rythme des indiens du Québec

© Culturebox

Le Québec à toujours eu sa place au Festival international du court métrage de Clermont-Ferrand. Plusieurs films dont des documentaires sont programmés pour l'édition 2010, jusqu'au 6 février. L'occasion pour la réalisatrice Marion Barbeau de présenter le programme Wapikoni en faveur des indiens du Québec, au son du slam de Samian. 

La Wapikoni mobile imaginée par la réalisatrice  Manon Barbeau est un équipement ambulant de réalisation de films qui va à la rencontre des jeunes, souvent marginalisés, dans les réserves amérindiennes du Québec. L'idée est de mettre cet outil à leur disposition afin qu'ils puissent s'exprimer, à leur manière,  en réalisant leurs propres images avec souvent beaucoup de créativité.

A ce jour, 350 films ont étés réalisés dans le cadre du programme Wapikoni.

Autres sujet abordés dans cette vidéo : l' Eletric palace au Magic miror
et "Y'a du foutage dans l'air", le court métrage de Djamel Bensalah (1996) avec Djamel Debbouze

> A voir aussi sur Culturebox :
Tous les reportages consacrés au Festival International du Court Métrage de Clermont Ferrand, passés et présents

 Suivez le 32ème Festival international du court métrage de Clermont Ferrand sur France 3 Auvergne