Le concert de Radu Mihaileanu, une tragi-comédie sur fond d'exil et de musique

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 13H39, publié le 06/10/2009 à 16H43
Le concert de Radu Mihaileanu, une tragi-comédie sur fond d'exil et de musique

Le concert de Radu Mihaileanu, une tragi-comédie sur fond d'exil et de musique

© Culturebox

Le réalisateur français d'origine roumaine Radu Mihaileanu était de passage à Bordeaux pour l'avant-première de son nouveau film "Le concert" avec Mélanie Laurent, qui sortira le 4 novembre sur les écrans. L'histoire d'un ancien grand chef d'orchestre d'Union soviétique, devenu homme de ménage et qui va avoir la folle idée de réunir ses anciens copains musiciens de l'Orchestre du Bolchoï pour aller jouer à Paris.

Il y a quatre ans, Radu Mihaileanu remportait un joli succès auprès des critiques et du public avec "Va, vis et devient". Il y racontait le périple de juif éthiopiens qui partent en Israël pour fuir la famine et le choix d'une mère chrétienne qui va déclarer son fils juif pour le sauver. En France, 600 000 spectateurs sont tombés sous le charme de ce film, le premier qui racontait le destin des juifs éthiopiens. Avec "Le concert" et le récit d'une gentille supercherie, il se lance dans la comédie mais le thème de l'exil est toujours présent. Normal quand on sait que le réalisateur, fils d'un journaliste déporté sous le régime nazi,  a fui la Roumanie de Ceausescu au début des années 80 pour venir en France où il intégra la prestigieuse école de l'IDHEC. Le concert est son quatrième long-métrage, et malgré la bonne dose d'humour du film, il donne aussi une vision plutôt critique du nouveau pouvoir russe. Radu Mihaileanu n'est d'ailleurs pas sûr de pouvoir sortir son film en Russie et en Ukraine, sauf en coupant quelques scènes "compromettantes".