Le cinéma hors-norme d'Alain Guiraudie au festival du Film de Vendôme

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 13H39, publié le 11/12/2009 à 12H00
Le cinéma hors-norme d'Alain Guiraudie au festival du Film de Vendôme

Le cinéma hors-norme d'Alain Guiraudie au festival du Film de Vendôme

© Culturebox

Parmi les rétrospectives proposées au festival du Film de Vendôme (4 au 11 décembre 2009), l'une est concacré à l'un des réalisateurs les plus originaux du cinéma français, Alain Guiraudie.

Pendant des années, Alain Guiraudie a galéré pour financer ses films. Aujourd'hui, il a des articles dans Libération, les Inrocks, le milieu le reconnaît enfin. Pour lui, les choses ont commencé a vraiment changer en 2001. Cette année là, il reçoit le Prix Jean Vigo et il est sélectionné pour la Quinzaine des Réalisateurs à Cannes avec "Ce vieux rêve qui bouge", qui fut selon Jean-Luc Godard "le meilleur film du festival". Derrière cette reconnaissance, il y a beaucoup, beaucoup de travail (Guiraudie est un autodidacte) et surtout un regard, une volonté permanente de dégager un style nouveau : "Tout ce que j'ai fait jusque là" dit-il "je l'ai fait "contre", contre ce que je voyais. Quand j'ai vu dans les années 90 le réalisme social et tous ces films français qui se déroulaient entre quatre murs, j'ai décidé de prendre le large et d'aller tourner dans le Larzac." Exemple de cette volonté d'aller à contre sens : son dernier opus "Le roi de l'évasion", qui bat en brèche les stéréotypes du monde gay. L'histoire se passe dans le Tarn, elle raconte comment  un quadra homo  s'éprend d'une jolie jeune fille. Mais leur histoire d'amour n'est pas du goût d'une bande d'homosexuels sexagénaires qui va les pourchasser !


Voir ou revoir sur Culturebox
une vidéo avec Alain Guiraudie lors du tournage de son film "le roi de l'évasion" et d'autres vidéos sur le Festival du Film de Vendôme 2009