"Le ciel attendra" : un film pour mieux comprendre la radicalisation des jeunes

Par @Culturebox
Mis à jour le 02/10/2016 à 16H33, publié le 27/09/2016 à 16H38
Sonia Lesaffre et Naomi Amarger, deux des jeunes actrices du film.

Sonia Lesaffre et Naomi Amarger, deux des jeunes actrices du film.

© Guy Ferrandis

Quand le cinéma n’est plus tout à fait fiction. "Le ciel attendra", dernier film de Marie-Castille Mention-Schaar ("Les Héritiers") traite d’un sujet brûlant : la radicalisation des jeunes et en particulier des jeunes filles. La réalisatrice et sa consultante sur le film, Dounia Bouzar, étaient ce lundi 26 septembre les invitées de France 3 Grenoble.

Sonia, 17 ans. Mélanie, 16 ans. Deux jeunes filles "normales", entourées par leur famille et leurs amis. Sur le papier rien ne les prédestinait à devenir candidates au djihad et pourtant… "Le ciel attendra" est un film sur une réalité terrible : de plus en plus de jeunes succombent aux sirènes de l’Islamisme radical. Embrigadés sur internet ou sur les réseaux sociaux, ils viennent grossir les rangs des combattants de Daesch au grand désespoir de leurs familles qui, la plupart du temps, n’ont rien vu venir.
L'incompréhension entre une mère (Sandrine Bonnaire) et sa fille radicalisée (Noémie Merlant).

L'incompréhension entre une mère (Sandrine Bonnaire) et sa fille radicalisée (Noémie Merlant).

© Guy Ferrandis
C’est ce "mystère" que Marie-Castille Mention-Schaar a eu envie de percer : "Je voyais ces histoires de jeunes filles qui partaient en Syrie et ces parents dépourvus qui ne comprenaient pas, qui n'avaient pas vu cet embrigadement. J'avais envie de comprendre".

Pour décrire le mécanisme de la radicalisation et l’impuissance des proches, la réalisatrice a bénéficié des enseignements de Dounia Bouzar, directrice du Centre des dérives sectaires liées à l’Islam qui joue son propre rôle dans le film.
 
Cette grande spécialiste de la radicalisation a tout de suite répondu favorablement à la demande de Marie-Castille Mention Schaar dont elle connait et apprécie le travail. 

"J’avais été très touchée par "Les Héritiers" et je savais que Marie-Castille avait la sensibilité nécessaire pour mener à bien ce projet". Un projet servi par une distribution de haut vol : Sandrine Bonnaire, Yvan Attal, Clothilde Courau et Zinedine Soualem – entre autres – figurent au casting du film.
"Le ciel attendra" de Marie-Castille Mention-Schaar, en salles le 5 octobre.