La fréquentation des salles de cinéma en repli de 4,9% en 2013

Par @Culturebox
Publié le 19/05/2014 à 16H18
Cinéma parisien

Cinéma parisien

© PF.Colombier/AFP

La fréquentation des salles de cinéma en France a reculé de 4,9% en 2013, à 193,59 millions d'entrées payantes, un repli lié à l'absence de très gros succès de toutes nationalités, a annoncé lundi à Cannes le Centre national du cinéma (CNC), selon un bilan définitif. En revanche les prévisions 2014 sont encourageantes avec les succès de Supercondriaque et de "Qu'est ce qu'on a fait au bon dieu ?".

La part de marché des films français est la plus basse depuis 10 ans
La fréquentation 2013 se situe à un niveau légèrement inférieur à la moyenne des dix dernières années (195,21 millions sur la période 2004-2013). La part de marché des films français a diminué fortement (-6,7 points) à 33,8%, constituant le niveau le plus bas de la décennie. A eux seuls, les films français réalisent ainsi 64,52 millions d'entrées en 2013, soit une diminution de 20,7% par rapport à 2012, un niveau largement inférieur à la moyenne des dix dernières années (75,39 millions d'entrées par an en moyenne depuis 2004). "Cette baisse des films français est notamment liée à l'absence de longs métrages à plus de 4 millions d'entrées.

Les films américains au plus haut depuis 10 ans en terme d'entrées
Les films américains, avec 103,56 millions d'entrées, progressent de 11,3 points à 54,2% de parts de marché en 2013, soit le niveau le plus haut de ces dix dernières années", souligne le CNC.

Les entrées réalisées par les films non européens et non américains progressent de 23,7% à 8,91 millions d'entrées en 2013, soit une part de marché de 4,7% (3,6 % en 2012). Une progression entraînée par le succès du film canadien "Man of Steel" (2,31 millions d'entrées), du film australien "Gatsby le Magnifique" (1,58 million d'entrées) et du film néo-zélandais "Le Hobbit : un voyage inattendu" (1,18 million d'entrées en 2013 pour ce film sorti fin 2012).

"En 2013, le cinéma français a d'abord démontré sa vitalité artistique, avec de très belles récompenses dans les festivals et tout particulièrement la Palme d'or à +La Vie d'Adèle+ au Festival de Cannes et le Prix du meilleur film en langue étrangère aux Oscars, décerné au film franco-autrichien +Amour+", se félicite Frédérique Bredin, présidente du CNC. "Malgré ces succès artistiques, la fréquentation est en repli cette année, même si elle reste proche de la moyenne des dix dernières années (...) Les premiers résultats 2014 sont encourageants, en particulier pour les jeunes spectateurs".