L'hommage en 3D de Wim Wenders à la danseuse Pina Bausch

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 13H39, publié le 02/04/2011 à 16H20
L'hommage en 3D de Wim Wenders à la danseuse Pina Bausch

L'hommage en 3D de Wim Wenders à la danseuse Pina Bausch

© Culturebox

Avec "Pina", émouvant hommage en danse et en relief à la grande chorégraphe allemande Pina Bausch, Wim Wenders emmène la technologie 3D du côté du documentaire et du cinéma d'auteur, loin des grosses productions hollywoodiennes.

Chaleureusement accueilli au 61e festival de Berlin, ce film a été fait "pour Pina", après la disparition brutale de la papesse allemande de la danse contemporaine à l'été 2009, a expliqué le réalisateur des "Ailes du désir" et de "Buena Vista Social Club". Ce qui devait être un documentaire accompagnant Pina Bausch et sa compagnie du "Tanztheater Wuppertal" en répétition et en tournée s'est transformé en "un travail de deuil", selon les mots de Wim Wenders. La seule chose qui n'a pas changé par rapport au projet initial, c'est l'usage de la 3D, "faite pour la danse", a martelé le réalisateur allemand qui dit avoir eu un coup de foudre pour cette technologie en voyant un concert en relief du groupe de rock U2. La 3D souligne l'étrange beauté de solos ou duos interprétés par les danseurs en plein air, dans une usine désaffectée ou dans un square de la cité industrielle de l'Ouest où Pina Bausch avait élu domicile, et qui sont autant d'hommages funèbres dansés. Le pari de détourner la 3D des films d'action hollywoodiens pour lui faire emprunter les chemins du cinéma d'auteur semble donc réussi pour Wim Wenders, qui avait clamé dans la presse que la quasi-majorité des films tournés en relief étaient "merdiques".

- A voir aussi sur Culturebox :
- des vidéos sur des films en 3D
- Tero-Saarinen-interprète-blue-lady-de-Carolyn-Carlson