Retrouver l'esprit de Louis de Funès dans une exposition à Nantes

Par @Culturebox
Mis à jour le 12/07/2017 à 11H04, publié le 12/07/2017 à 10H25
Louis de Funès décoré par Gérard Oury

Louis de Funès décoré par Gérard Oury

© France 3 / Culturebox / capture d'écran

De ses débuts en tant que pianiste dans les cabarets parisiens à son succès phénoménal, c'est tout le parcours de Louis de Funès que retrace cette exposition. Lettres, photos, récompenses et accessoires témoignent de son ascension fulgurante. Une exposition temporaire qui devrait donner lieu à un musée permanent consacré à l'acteur. A voir jusqu'au 26 août.

Reportage : J. Armand / D. Le Floch / S. Hérel 

Pianiste dans un cabaret parisien 

Pendant la guerre, Louis de Funès était musicien dans des cabarets parisiens. C'est très récemment qu'une photo a été retrouvée, témoignant de sa première apparition connue sur scène, en 1948. Il appartenait alors au groupe des Loricata. 

C'est une découverte qui a été faite début 2017, par un enseignant de l'université de Nantes. Il m'a contacté et je lui ai dit que c'était un trésor qu'il venait de découvrir

Roselyne Duringer, directrice de l'association "Musée Louis de Funès"
Louis de Funès (au milieu) et le groupe des Loricata

Louis de Funès (au milieu) et le groupe des Loricata

© France 3 / Culturebox / capture d'écran

Puis, le talent du jeune homme est rapidement reconnu par les plus grands : Daniel Gélin, Sacha Guitry, Jean Anouilh, Jacques Becker puis Gérard Oury.

Le miracle Louis de Funès 

Le miracle Louis de Funès 

© France 3 / Culturebox / capture d'écran

Un musée permanent à Nantes ? 

Né de parents espagnols, c'est accompagné de son épouse Jeanne Barthélémy que Louis de Funès a découvert la région nantaise. Le 30 octobre dernier le musée associatif consacré à l'acteur à Nantes a fermé ses portes.
Photos de Louis de Funès dans sa maison

Photos de Louis de Funès dans sa maison

© France 3 / Culturebox / capture d'écran

L'association "Musée Louis de Funès" espère que l'exposition actuelle se transformera en musée permanent dans la métropole nantaise pour combler ce vide. Pour parvenir à ce projet, 12.000 visiteurs sont attendus durant l'été. Une exposition à découvrir jusqu'au 26 août.