L'enfant dans "Charlie et la chocolaterie" aurait dû être noir

Par @Culturebox
Publié le 14/09/2017 à 12H45
Freddie Highmore dans l'adaptation cinématographique du livre "Charlie et la chocolaterie" de Roald Dahl 

Freddie Highmore dans l'adaptation cinématographique du livre "Charlie et la chocolaterie" de Roald Dahl 

© WARNER BROS. / COLLECTION CHRISTOPHEL

L'écrivain Roald Dahl souhaitait que le héros éponyme de son livre "Charlie et la chocolaterie" soit un "petit enfant noir", avant que son agent ne l'en dissuade. C'est ce que révèle la veuve de l'écrivain britannique et son biographe dans une interview diffusée le 13 septembre sur la BBC.

Dans l'histoire, Charlie est blanc. Pourtant, l'auteur britannique voulait initialement raconter les aventures d'un "petit enfant noir", affirme sa veuve, Liccy Dahl, sur la BBC, sans savoir pourquoi son mari avait finalement changé d'avis. "Je ne sais pas, c'est vraiment dommage", dit-elle. Mais selon son biographe Donald Sturrock, c'est son agent qui l'aurait influencé. "Elle pensait que c'était une mauvaise idée d'avoir un héros noir", affirme-t-il.
"Elle disait que les gens auraient demandé : Mais pourquoi ?".

Un succès planétaire

Ecrit en 1964, "Charlie et la chocolaterie" narre l'histoire de Charlie Bucket, enfant unique d'une famille pauvre, et d'un chocolatier excentrique, Willy Wonka. Un jour, ce dernier fait une annonce fracassante : il offrira une visite guidée de son usine aux enfants qui trouveront cinq tickets d'or dissimulés dans des barres chocolatées. Par un heureux concours de circonstances, Charlie se retrouve en possession du précieux sésame.
Bande d'annonce de "Charlie et la chocolaterie" de Tim Burton

"Charlie et la chocolaterie", traduit dans 55 langues et vendu à plus de 20 millions d'exemplaires dans le monde, a fait l'objet de multiples adaptations au cinéma ou au théâtre. Romancier, nouvelliste et scénariste, Roald Dahl (1916-1990), né au Pays de Galles de parents norvégiens, a acquis une renommée mondiale avec ses romans pour la jeunesse, une vingtaine de contes baroques où les adultes ont souvent le mauvais rôle.