"L'Art du cinéma" : le livre sur le 7e art pour les fêtes

Par @Culturebox Journaliste, responsable de la rubrique Cinéma de Culturebox
Publié le 13/12/2014 à 17H05
Federico Fellini sur le tournage de "La Strada" en 1954

Federico Fellini sur le tournage de "La Strada" en 1954

© FARABOLAFOTO/SIPA

Si vous avez un cinéphile ou un "cinéphage" autour de vous, "L’Art du cinéma" est Le livre à lui offrir. Les éditions Citadelles et Mazenod sont connues et reconnues pour leurs ouvrages monumentaux sur l’art et les civilisations. C’est la première fois que la célèbre maison d’édition consacre un beau livre au cinéma. Comme d’habitude, le résultat est érudit et superbe.

Révolution plastique universelle
Ecrit par Jean-Michel Frodon, journaliste, critique aux Cahiers du Cinéma, écrivain et enseignant, ses lumières sur l’histoire du cinéma, depuis ses origines et l’avant-cinéma, jusqu’à ces dernières années, sont accompagnées d’une iconographie exceptionnelle, tant en noir et blanc qu’en couleur : plus de 700 photos illustrant plus de 1000 films. De la préhistoire, notamment avec les découvertes de la Grotte Chauvet, en passant par la peinture et l’invention de la photographie en 1826-27, la mise au point de la pellicule par Edison, jusqu’à la fameuse projection des frères Lumière le 28 décembre 1895, rien ne nous est épargné des soubresauts de l’émergence du cinématographe. Essentielle au XXe siècle, elle allait connaître une fortune sans commune mesure jusqu’à aujourd’hui.

Le cinéma s’avère être L'Invention du XXe siècle, au-delà des innovations en médecine, militaires ou en matériaux (le béton, le plastique…). Pour la première fois, une forme plastique, qui n’est pas encore reconnue comme un art, mais va vite le devenir, touche toutes les franges de la population mondiale. Tout le monde y adhère, de la France à la Chine, en passant par les Etats-Unis qui en feront leur première industrie nationale à l’exportation, avec les studios d’Hollywood dès les années 1914.  
L'Art du Cinéma : première de couverture

L'Art du Cinéma : première de couverture

© Citadelles et Mazenod
Cinq étapes
Jean-michel Frodon a choisi de construire l’ouvrage en cinq grands pans : "Les débuts", "Le règne du cinéma", "Basculement moderne" et "La planète cinéma change de forme". Le premier expose les origines du cinéma dans ses fondements ancestraux pour la fascination envers la reproduction du réel dans une forme plastique, jusqu’à son animation et sa projection en public, puis l’invention expressionniste allemande et la révolution soviétique. Le deuxième explore la gloire des studios hollywoodiens, les tentatives et nombreuses réussites françaises, puis européennes, et enfin l’émergence de l’Asie. Le troisième analyse les mutations qui travaillent Hollywood, les révolutions esthétiques que sont le néo-réalisme italien, suivi de la Nouvelle vague française, qui engendrent une nouvelle approche cinématographique dans le monde, jusqu’au Nouvel Hollywood à la fin des années 60. La cinquième partie est consacrée au renouvellement récent à l’Est (Hongrie, Roumanie, Russie, Kazakhstan..), au cinéma africain, rare mais passionnant, à une France surproductrice et à un Hollywood qui est parvenu à changer de siècle tout en gardant ses fondamentaux.

Ouvrage synthétique, donc inévitablement parcellaire, mais toutefois complet pour avoir une vision globale du phénomène cinématographique, "L’Art du cinéma" porte bien son titre, car il revendique le cinéma comme une forme d’art total. Visuel, sonore, émotionnel, intellectuel. Il traverse aussi le 7e art par l’adhésion du public aux films qui lui sont proposés. Si le texte est lumineux et abordable à tous, soulignons les qualités iconographiques dans les choix effectués, parfois des documents très rares, avec une qualité de reproduction irréprochable. Un ouvrage où l’on apprend beaucoup, grâce à un grand spécialiste du domaine, et où l’on s’émerveille à chaque page par des images aux confins du rêve et de la réalité : l’essence du cinéma.

L'Art du Cinéma
Jean-Michel Frodon
Editions Citadelles et Mazenod
Relié, toilé sous coffret et jaquette, 624 pages
205 euros