L'actrice Emma Watson disperse des livres dans Paris pour la cause des femmes

Par @Culturebox
Publié le 22/06/2017 à 19H12
Emma Watson à Paris pour l'avant-première de son dernier film, "The Circle", de James Ponsoldt (21 juin 2017)

Emma Watson à Paris pour l'avant-première de son dernier film, "The Circle", de James Ponsoldt (21 juin 2017)

© David Silpa / UPI / MaxPPP

La comédienne britannique Emma Watson, célèbre pour son rôle d'Hermione Granger dans la série "Harry Potter", a semé des livres dans les rues de Paris pour défendre la cause féministe.

"I'm hiding copies of 'The Handmaid's Tale' in Paris! Je cache des copies de 'La Servante écarlate' dans tout Paris!", a indiqué jeudi, dans les deux langues, sur son compte Twitter, la comédienne qui est également ambassadrice de bonne volonté des Nations unies pour les droits des femmes.
 
"Une centaine d'exemplaires de 'La Servante écarlate', de Margaret Atwood, a été dispersée dans la capitale française par l'actrice britannique", a précisé le magazine spécialisé Livres Hebdo sur son site internet.
 
La jeune comédienne très engagée dans le combat pour l'égalité hommes-femmes avait déjà disséminé des livres dans le métro londonien en novembre dernier puis à New York en mars, pour sensibiliser les lecteurs à la cause féministe. Elle a récidivé dans la capitale française à l'occasion de l'avant-première de son prochain film, "The Circle" de James Ponsoldt (en salles le 12 juillet), qui avait lieu mercredi sur les Champs-Elysées.

Des indices sur Twitter

L'actrice âgée de 27 ans avait lancé l'an dernier un club de lecture féministe, Our Shared Shelf (Notre étagère commune, ndlr), hébergé sur le site goodreeds.com et qui compte quelque 194.000 membres.
 
Écrit en 1985 par l'écrivaine canadienne Margaret Atwood, "La Servante écarlate", roman qui vient d'être réédité chez Robert Laffont, décrit une Amérique post-apocalyptique où les femmes sont cantonnées aux rôles d'épouse, servante ou génitrice. Le livre vient de recevoir le prix des libraires allemands.
 
Pour qu'on puisse trouver les 100 livres dispersés dans Paris, le compte Twitter de "The Book Fairies", qui a organisé l'événement avec l'aide de Robert Laffont, dispense quelques indices avec des photos des endroits où ils ont été déposés.