Roger Moore, James Bond à sept reprises au cinéma, est mort

Par @NicoLemarignier
Mis à jour le 23/05/2017 à 17H52, publié le 23/05/2017 à 15H41
Roger Moore, Octobre 2016

Roger Moore, Octobre 2016

© Ken McKay/ITV/REX/AFP

L'acteur britannique Roger Moore, célèbre pour avoir interprété sept fois James Bond au cinéma et le lord Brett Sinclair dans la série "Amicalement vôtre", est décédé des suites d'un cancer, mardi.

Dans un communique publié sur Twitter, la famille de Roger Moore a déclaré que "c'est avec le coeur lourd que nous devons annoncer le décès de notre père aimant, Sir Roger Moore, aujourd'hui en Suisse à l'âge de 89 ans, après un court mais courageux combat contre le cancer". L'acteur britannique était célèbre notamment pour avoir interprété à sept reprises James Bond au cinéma, entre 1973 et 1985.

Trop beau

Roger Moore a longtemps vécu à Gstaad (canton de Berne), où vivent de nombreuses célébrités fortunées, avant de déménager dans le canton du Valais, à Crans Montana, une autre station de sports d'hiver réputée pour sa jet-set. Archétype du gentleman anglais, Roger Moore a été immortalisé par la série télévisée "Le Saint" et a incarné incarné 007 dans sept films, de "Live and Let Die" ("Vivre et laisser mourir") en 1973 jusqu'à "A view to a kill ("Dangereusement vôtre") en 1985. 
 
Il avait pourtant été jugé "trop beau" et donc rejeté pour le premier 007, "Dr No" (1962). Il lui aura fallu attendre que Sean Connery soit fatigué du rôle pour prendre le relais. Son personnage de "Perfect Gentleman", il l'avait auparavant rodé dans la série télévisée "Le Saint" (The Saint) de 1962 à 1969. Le rôle de Simon Templar lui a offert le succès mondial, confirmé par une autre série, "Amicalement vôtre" (The Persuaders!, 1971-1972). Playboy à l'écran, Roger Moore cumulait également les conquêtes dans la vie. Il s'est marié quatre fois. L'Italienne Luisa Mattioli, sa troisième femme, lui a laissé trois enfants.

Né le 14 octobre 1927 dans le sud de Londres d'un père policier et d'une mère au foyer, il estimait que son plus grand rôle, il l'avait tenu pour le compte de l'Unicef, le Fonds pour l'enfance des Nations unies. Nommé ambassadeur itinérant de l'Unicef en 1991, il avait depuis parcouru le monde.