Jean Dujardin et Brad Pitt : les nouveaux amis entrent dans le Robert illustré

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 22/03/2012 à 16H04
Jean Dujardin et Brad Pitt à la cérémonie des Oscars

Jean Dujardin et Brad Pitt à la cérémonie des Oscars

© Chris Pizzello/SIPA

Ils étaient en concurrence pour l'Oscar du meilleur acteur, Dujardin pour "The Artist", Pitt pour "Moneyball". Ils ont sympathisé et promis de se revoir en Provence. Brad et Jean pourront trinquer à la douce France et à leur entrée commune dans le Robert Illustré 2013 (à paraitre en juin), aux côtés des mots cyberdépendance (dépendance à internet) et belgitude (ensemble des caractères culturels propres à la Belgique). Deux questions à Laurence Laporte, directrice éditoriale.

Culturebox : Pourquoi Jean Dujardin et Brad Pitt ?

Laurence Laporte : « Comme tous les ans notre comité éditorial fait des propositions que je regroupe et on vote, c’est très démocratique. Jean Dujardin a fait l’unanimité, et ça c’était au mois d’octobre, avant l’Oscar. C’est moi qui ai proposé son nom. On était assez nombreux à estimer que c’était l’entrée qu’on attendait cette année. Il le mérite à cause de « The Artist » évidemment. C’est un film qui a eu du succès partout, tout de suite et d’ailleurs on ne s’est pas trompé, on a eu du nez. Après il a eu tous les prix.
Je me demande si j’avais déjà vu une telle unanimité… pour Roberto Alagna on l’avait approchée.

Pour Brad Pitt, c’est un hommage à une carrière. Il a emporté 70% des suffrages. George Clooney l’avait devancé l’année dernière car il est à la fois acteur et réalisateur. Mais aux yeux du public, ils sont comme deux jumeaux.

Comment procède le comité pour choisir quelques noms, parmi tous ceux qui ont fait l’actualité ?

Dans le comité, nous sommes une douzaine, tout le comité éditorial du Robert. Mais tout le personnel du Robert vote et a le droit de faire des propositions.

Il faut toujours un certain équilibre pour entrer dans le dictionnaire. L’année où on a mis Nathalie Baye, on a mis Isabelle Huppert. C’est toujours un peu par groupe. Là Dujardin est le seul avoir eu l’Oscar. De même dans les nouvelles entrées nous avons choisi Sebastian Vettel, le plus jeune double champion du monde de Formule 1, à 24 ans. Pour faire entrer une seule personnalité dans sa catégorie, il faut qu’il soit le plus jeune, le plus vieux… Sinon ils seraient 10 à entrer en même temps et ça on ne peut pas, dans un ouvrage en un volume il y a toujours des problèmes de place, de priorités !