"I Don't Feel at Home in This World Anymore", avec Elijah Wood, remporte le Festival de Sundance

Par @Culturebox
Mis à jour le 29/01/2017 à 12H24, publié le 29/01/2017 à 12H23
Macon  Blair, réalisateur de "I Don't Feel at Home in This World Anymore" au Festival de Sundance (2017)

Macon  Blair, réalisateur de "I Don't Feel at Home in This World Anymore" au Festival de Sundance (2017)

© Nicholas Hunt / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Le film américain "I don't Feel at Home in This World Anymore", premier long métrage de l’acteur Macon Blair (“Green Room”), une comédie sanglante avec Elijah Wood, a remporté samedi soir le premier prix du festival du cinéma indépendant de Sundance créé par Robert Redford.

Dans la lignée de Tarantino et des frères Coen

Le film, produit par Netflix, qui le diffuse à partie du 24 février, a obtenu le grand prix du jury pour les films américains. Elijah Wood, dans un rôle comique inhabituel pour lui, y incarne un fan de musique métal féru d'arts martiaux voisin d'une aide-soignante (Melanie Lynskey) qui n'en peut plus de la méchanceté des gens et craque quand sa maison est cambriolée.

Présenté en première mondiale la semaine dernière au grand rendez-vous annuel du film indépendant dans les montagnes de l'Utah ce film est une comédie noire avec des cadavres qui s'amoncellent dans la meilleure tradition de Quentin Tarantino, Guy Ritchie ou des frères Coen.
"I Don't Feel at Home in This World Anymore" : la bande annonce

Apolitique mais engagé

Le festival de Sundance se veut apolitique mais la programmation de cette année, avec quelque 120 titres, est l'une des plus engagées de ses 32 années d'existence.

La directrice exécutive du festival Keri Putnam a tenu à "saluer les artistes des pays majoritairement musulmans" ayant rejoint le festival cette année.

Le festival de Sundance dévoile chaque année quelques pépites se retrouvant dans la course aux Oscars, comme "Manchester by the Sea" présenté l'an dernier.

Le jury a également attribué ses grands prix à "Dina" de Dan Sickles et Antonio Santini (catégorie documentaires américains), "The Nile Hilton Incident" du Suédois Tarik Saleh (cinéma du monde), "Last Men in Aleppo" de Firas Fayyad sur les Casques blancs secouristes en Syrie (documentaire étranger).
"The Nile Hilton Incident" : extrait
Les prix du public sont allés à  "Crown Heights" de Matt Ruskin pour le meilleur film américain et "Chasing Coral" pour le meilleur documentaire américain.