Hollywood de plus en plus séduit par l'île-de-France dopée par l'audiovisuel

Par @Culturebox
Mis à jour le 22/04/2013 à 14H13, publié le 22/04/2013 à 10H24
Vue intérieur de la nef de la Cité du Cinéma

Vue intérieur de la nef de la Cité du Cinéma

© Laurent Desmoulins

Les grands studios américains, attirés par le crédit d'impôt international, ont confié plusieurs de leurs productions récentes à des talents français, notamment en île-de-France, que ce soit pour le tournage, les effets spéciaux ou la réalisation de A à Z de films d'animation.

Tous ces films ont bénéficié du crédit d'impôt international, un dispositif offrant des avantages fiscaux aux films tournés en France, et dont le plafond a été récemment porté à 10 millions d'euros de dépenses.
Savoir faire
Le Commission du film d'Ile-de-France est présente cette année encore à Colcoa, le festival du cinéma français à Hollywood, dont elle est partenaire, pour présenter aux studios et producteurs américains les atouts de la région.
En 2012/2013, plusieurs grosses productions hollywoodiennes ont fait le voyage en région parisienne. En matière d'effets spéciaux - où la France est un leader mondial -, la société BUF a notament créé les effets du thriller "Odd Thomas" de Stephen Sommers ("La Momie"), après avoir donné vie au tigre numérique de "L'odyssée de pi" de Ang Lee, Oscar du meilleur réalisateur cette année.
Côté tournages, l'Ile-de-france a accueilli "Red 2", avec Bruce Willis, une partie des "Schtroumpfs 2" - avec des scènes tournée dans les flambant neufs Studios de Paris de Luc Besson, et des scènes extérieures - ainsi que "Three days to kill", avec Kevin Costner, également tourné aux Studios de Paris, la Cité du cinéma.
La cité du cinéma de Luc Besson
Enfin, en matière d'animation, Mac Guff continue à fournir aux Studios Universal des films d'animation 100% made in France, avec cette année "Moi, moche et méchant 2" et "Minions".
"Moi, moche et méchant 2" : la bande-annonce
Le secteur français des effets spéciaux, grand pourvoyeur d'emplois et dont la qualité est largement reconnue sur le plan international, est chaque année mis en avant par la Commission du Film d'Ile-de-France lors de Parisfx, deux jours de rencontres pendant lesquels les principaux acteurs du secteur viennent montrer leur travail et leurs projets.
Pour la première fois cette année, Parisfx participera le 7 mai à la Creative Week à New York, qui rassemble chaque année les meilleurs créatifs dans le domaine de la production publicitaire. Cinq studios français seront du voyage: BUF, Chez Eddy, Cube Creative Productions, Knightworks et Mikros Image.

L'audiovisuel dope l'emploi en Île-de-France
Productions audiovisuelles et tournages de films étrangers en France ont dopé l'emploi en 2011 permettant à l'Ile-de-France d'atteindre un niveau historique. mais un coup de frein est attendu en 2012 pour cause de concurrence fiscale des pays voisins, Belgique en tête.
Au chapitre des bonnes nouvelles figurent selon l'étude publiée lundi le bon niveau de création d'emplois dans les entreprises "innovantes et internationales" ainsi que l'arrivée de nouvelles chaînes de la TNT et les tournages de productions étrangères en France.
Parmi les mauvaises, les délocalisations de tournages de productions françaises attirées par des pays plus intéressants fiscalement et en particulier la Belgique, pays "champion de l'opportunisme en la matière", a affirmé le président de la Commission du film d'Île-de-France Olivier-René Veillon.
Olivier-René Veillon et Lambert Wilson le 16 avril 2013 au 17e City Of Lights, City Of Angels Film Festival

Olivier-René Veillon et Lambert Wilson le 16 avril 2013 au 17e City Of Lights, City Of Angels Film Festival

© Michael Buckner / AFP
Selon l'étude annuelle réalisée par la Commission avec le groupe Audiens, l'emploi en 2011 (dernière année disponible) a progressé de 8% à un peu plus de 19.000 emplois permanents et près de 121.000 intermittents, aux situations diverses, un record pour l'Ile-de-France qui concentre l'essentiel de la production nationale.
"Toutes les entreprises qui avaient en 2011 une croissance de leurs emplois supérieure à 10 % avaient toutes la même caractéristique: elles sont innovantes sur le plan du contenu et internationales", explique M. Veillon en citant McGuff, à qui le grand studio américain Universal confie l'intégralité de la fabrication de ses films d'animation.

La régions profite aussi des tournages étrangers, comme Jackie Chan au château de Courances (Essonne), et autres séries chinoises qui ne jurent que par Paris et sa région riche en patrimoine.
Olivier-René Veillon est très prudent concernant 2012 car "on sent venir un repli de la production audiovisuelle avec un gros impact de la réduction des commandes de France Télévisons, bien engagée".