"Grease", la bluette rock'n'roll devenue film culte

Par @Culturebox
Mis à jour le 20/08/2015 à 15H07, publié le 20/08/2015 à 12H14
Olivia Newton-John et John Travolta, les deux héros de "Grease", immense succès de l'année 1978

Olivia Newton-John et John Travolta, les deux héros de "Grease", immense succès de l'année 1978

© DR

Durant l'été 1978, en pleine vague disco, le public découvre "Grease", une comédie musicale avec John Travolta et Olivia Newton-John qui se passe dans l'Amérique des années 50. Le film sera le plus gros succès de l’année avec une bande-originale composée de tubes comme "Summer Night" et "You’re The One That I Want". 28 millions d'albums ont été vendus dans le monde.

La note Culturebox

4
4/5
Ce n’est pas forcément le scénario de "Grease" qui explique le succès rencontré par ce film signé Randal Kleiser. Une bluette qui tient plus du film d’ados (genre qui à l’époque de sa sortie en 1978 n’existait pas encore en tant que tel).

Rappelons l’histoire : durant l’été 1958, Danny Zuko (John Travolta) rencontre Sandy Olsson (Olivia Newton-John), une étudiante australienne en vacances aux Etats-Unis. Ils vivent une romance qui doit s’achever avec le retour de la belle dans son pays. Mais finalement, elle reste et  le hasard les fait se retrouver dans le même lycée. Mais là, tout les oppose : Dany est un blouson-noir, le chef de la bande des T-Birds et Sandy, une oie blanche style première de la classe. Tout les oppose, du moins en apparence. Et le film va révéler leur vraie personnalité, sensible pour le garçon, explosive pour la demoiselle (révélée notamment par sa tenue, blouson de cuir et legging noir ultra-moulant. Il avait d’ailleurs été cousu directement sur Olivia Newton-John qui malgré sa finesse ne rentrait pas dedans !).

Vous avez oublié ? Alors juste pour le plaisir des yeux et des oreilles, le clip de You're The One That I Want" :
Pas de quoi écrire à sa grand-mère me direz-vous côté scénario. D’ailleurs, Télérama parlait à l’époque dun scénario "d'une rare (vraiment très rare) débilité". Et pourtant en France, "Grease" attira Plus plus de 5 millions de spectateurs, un record pour une comédie musicale. Car la force de "Grease", c’est sa bande originale, une série de tubes qui donnent au film et à celui qui le regarde, une énergie incroyable. 

Reportage : J. Benzina / S. Sadone / M. Barrois / D. Levy / D. Loubere / Y. Kadouch
L’histoire de Grease a commencé en 1971 à Chicago où cette comédie musicale fut créée avant de partir en février 1972 dans le off  Broadway (qui désigne les pièces jouées dans des salles de moins de 500 places). La pièce obtint 7 nominations aux Tony Awards et rencontra un immense succès, restant huit ans à l’affiche c'est-à-dire jusqu’en avril 1980, établissant un record absolu de longévité (depuis détrôné par A Chorus Line). Grease fut ensuite repris à Londres (avec Richard Gere dans le rôle de Danny Zuko) puis de nouveau à Broadway en 1994 et 2007. Une adaptation française a été créée à Paris en 2008 au Théâtre Comedia.
Grease comédie musicale Broadway
Il faut savoir qu’il y a eu une suite à "Grease 1". En 1982, "Grease 2" de Patrica Birch sortait en effet sur les écrans mais autant le premier volet fut un immense succès, autant le second fut un fiasco. Travolta et Newton-John avait laissé leur place à Maxwell Caulfield et Michelle Pfeiffer. Seule la prestation de cette dernière fut remarquée avant qu'elle ne devint la star que l’on sait.