François Hollande présent à l'avant-première de l'ultime film d'Alain Resnais, '"Aimer, boire et chanter"

Par @Culturebox
Publié le 11/03/2014 à 10H55
François Hollande arrive à l'UGC Normandie sur les  Champs-Elysées, en compagnie de Jean-Louis Livi, producteur du film

François Hollande arrive à l'UGC Normandie sur les  Champs-Elysées, en compagnie de Jean-Louis Livi, producteur du film

© PIERRE ANDRIEU / AFP

Le chef de l'Etat François Hollande et le Premier ministre Jean-Marc Ayrault ont assisté à cette avant-première à l'UGC Normandie sur les Champs-Elysées, accompagnés notamment de la ministre de la Culture Aurélie Filippetti.

M. Hollande a été accueilli par le producteur du film d'Alain Resnais Jean-Louis Livi mais aussi par son épouse et muse, l'actrice Sabine Azéma. François Hollande avait "tenu à être là" pour saluer un cinéaste qui a "éclairé le cinéma français pendant un demi-siècle" et une oeuvre émanant d'"un auteur à la fois prolixe et divers", du documentaire à des oeuvres fortes, du cinéma engagé ou des comédies.

Prenant la parole sur scène entouré d'une trentaine de membres de l'équipe d'"Aimer, boire et chanter", le producteur d'Alain Resnais a rappelé que le cinéaste "préparait ces derniers jours, ces dernières heures, son 21e long métrage", "un suspens drôle et tragique se déroulant en Bretagne dans une gare", a-t-il dit. Son titre? "+Arrivées et départs+. Cela ne s'invente pas!". "Avec le temps, on a pu croire Alain immortel (...) mais rassurez-vous, il est tout simplement inimaginable qu'Alain ne réalise pas ce film, là où il se trouve je vous le certifie", a-t-il dit.
Caroline Silhol, Andre Dussollier, Sabine Azema et Sandrine Kiberlain lors de l'avant-première d'"Aimer, Boire et Chanter"

Caroline Silhol, Andre Dussollier, Sabine Azema et Sandrine Kiberlain lors de l'avant-première d'"Aimer, Boire et Chanter"

© VILLARD/SIPA
Avant la projection, M. Livi avait dit à l'AFP que personne d'autre ne s'emparerait du projet car "ce film appartient à Alain Resnais et qu'à lui".

Resnais a marqué le cinéma français d'oeuvres majeures comme "Nuit et Brouillard", "Hiroshima mon amour", "Providence", "Smoking/No smoking", "Mon oncle d'Amérique", "On connaît la chanson" ou "Les herbes folles". Le réalisateur, mort le 1er mars à l'âge de 91 ans, a été inhumé dans l'après-midi au cimetière du Montparnasse. La disparition d'Alain Resnais est survenue quelques jours seulement après une dernière récompense au Festival de Berlin où son dernier film avait reçu un ultime prix.