"Fleury fait son cinéma": le 7ème art entre à la prison de Fleury Mérogis

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 13H39, publié le 27/01/2010 à 16H27
"Fleury fait son cinéma": le 7ème art entre à la prison de Fleury Mérogis

"Fleury fait son cinéma": le 7ème art entre à la prison de Fleury Mérogis

© Culturebox

Jamel Debbouze a inauguré le 26 janvier 2010 la première édition de "Fleury fait son cinéma", un festival organisé au sein même de la prison de Fleury Mérogis. Jusqu'au 5 février 2010, 8 films seront projetés et un jury composé de surveillants et de détenus, qui remettra les récompenses. Le 5 février, on saura qui remporte le prix de la meilleure interprétation, meilleure musique et meilleure réalisation et la mention spéciale du Jury.

Se rapprocher le plus possible d'un vrai festival de film. C'est l'objectif de cette opération qui se tient dans la plus grande maison d'arrêt d'Europe. Les membres du jury ont ainsi suivi une formation d'une journée avec le cinéaste Marc Esposito, afin d'aiguiser leur oeil critique. Son film "Le coeur des hommes" sera également en compétition. Il date de 2002. C'est l'une des caractéristiques de ce festival de proposer des films qui ne sont pas tous sortis dans l'année, mais choisis en fonction de leur qualité et de leur capacité à intéresser le plus grand nombre. Parmi les autres films présents : Home de Yann Arthus-Bertrand, Lol de Liza Azuelos, Iznogoud de Patrick Braoudé, Rires et Châtiments d'Isabelle Dorval, Divorces de Valérie Guignagobet, Molière de Laurent Tirard et Angel-A de Luc Besson. Sur les 4000 détenus de Fleury, seuls 400 vont assister aux projections. Une sélection semble avoir été faite en fonction des "tempéraments" des détenus... Même si l'opération peut être assimilée à de la communication, visant à redorer l'image (catastrophique) des prisons françaises, on espère qu'elle sera étendue à d'autres établissements et concernera également d'autres domaines artistiques.

A voir aussi sur Culturebox :
Une sélection d'
initiatives culturelles en prison