Films en péril : situation résolue pour 50% d'entre eux

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 02/01/2012 à 15H54
Montage d'une bobine de film avant sa projection au Festival de Cannes

Montage d'une bobine de film avant sa projection au Festival de Cannes

© AFP/ANNE-CHRISTINE POUJOULAT

Une soixantaine de films en post-production se sont retrouvés menacés après la récente fermeture de laboratoires du groupe Quinta Industries placés en liquidation judiciaire. Une moitié ont "d'ores et déjà vu leur situation résolue positivement", a indiqué lundi le Centre national du cinéma (CNC).

Grâce aux différentes démarches entreprises depuis la mi-décembre, "31 films ont d'ores et déjà vu leur situation résolue positivement tandis que 28 autres font l'objet d'échanges avancés avec le liquidateur", précise le CNC.

"Pour 5 films, les travaux pourront s'achever sans difficultés au sein des sociétés du groupe Quinta Industries restant en activité durant les prochaines semaines, quelle que soit l'issue des procédures judiciaires", a-t-il ajouté.

La mise en liquidation de laboratoires à l'origine des craintes
La Fédération des industries du cinéma (Ficam) avait tiré le signal d'alarme en décembre concernant l'avenir de ces films en cours de post-production. Ils s'étaient retrouvés menacés après la récente fermeture de laboratoires du groupe Quinta Industries - LTC, Duran Dubois, SIS et Scanlab - chargés des copies des films quand ils sont prêts, ou de leur montage et effets spéciaux quand ils sont en post-production.

Le nombre de films concernés, certains devant sortir dès le mois prochain, avait d'abord été estimé à 36, avant d'être réévalué à 61 à l'issue d'une réunion qui s'était tenue le 22 décembre au CNC avec l'ensemble des professionnels.

Parmi eux : "Astérix, au Service de sa Majesté" (qui nécessite de nombreux effets spéciaux), "La Vérité si je mens 3 ", "Infidèle" de Jean Dujardin et Gilles Lellouche, le prochain Leos Carax ("Holly Motors") ou encore "Thérèse Desqueyroux" de Claude Miller.

Une réunion aura lieu le 6 janvier concernant la situation des salariés du groupe Quinta Industrie, et une nouvelle rencontre de concertation avec les organisations professionnelles du secteur se tiendra le 9 janvier.