FEUILLETON : quand Hitchcock tournait "La main au collet" sur la Côte d'azur

Par @Culturebox
Mis à jour le 24/03/2017 à 18H36, publié le 21/03/2017 à 12H04
Cary Grant et Grace Kelly dans "La Main au Collet" - 1955 Alfred Hitchcock

Cary Grant et Grace Kelly dans "La Main au Collet" - 1955 Alfred Hitchcock

© DR

En 1954, Alfred Hitchcock choisit la Côte d'Azur pour tourner "La Main au Collet". Au générique du nouveau film à suspense, Cary Grant et Grace Kelly traversent des décors de rêve, de la Riviera à Nice en passant par la Croisette de Cannes et les corniches qui surplombent la mer. 60 ans après, les collaborateurs du cinéaste britannique se souviennent du tournage.

Un cabriolet bleu qui roule à toute allure sur la Corniche qui surplombe Monaco poursuivi par la police, voici "La Main au collet", un film de 1955 signé Alfred Hitchcock. 

Grant - Kelly : un duo mythique 

Un an avant, le cinéaste britannique avait réuni Cary Grant et Grace Kelly pour jouer ce duo glamour  franco-hollywoodien. Le film tourné en Technicolor transporte le spectateur sur les bords de la Méditerranée, de la Promenade des Anglais, aux palaces luxueux de Cannes en passant par les routes escarpées de l'arrière-pays. Comme le tournage a lieu en France, Hitchcock doit embaucher des techniciens français. A l'époque Sylvette Baudrot est une jeune scripte, elle se souvient du tournage. "C'est Grace Kelly qui donnait des indications de tournage à Hitchcock", raconte-t-elle. 

Reportage : L. Collet / L. Baron / I. Roy / P. Martin / J. Crunchant


Le mystère de la Mercedes 190 SL 

La scène la plus emblématique de "La Main au collet" est sans doute celle de la course-poursuite de la Mercedes 190 SL par les policiers. 
Personnage à part entière du film d'Hitchcock, le petit roadster crève l'écran et touche le coeur de Grace Kelly. 
Après le tournage, elle s'achète le même modèle. La voiture d'origine présente dans de nombreuses séquences, a, quant à elle mystérieusement disparu. 

Tournées en champ contrechamp et en caméra subjective, toutes les scènes de la Corniche portent en elles une tension attachée au décor.
"Les lieux sont très liés au scénario", souligne Gérard Camy, historien du cinéma. 
Ces plans de voiture étaient tournés en studio aux Etats-Unis car les assurances américaines interdisent aux acteurs de jouer et de conduire en même temps. Les images qui défilent en arrière-plan ont été intégrées après le tournage en transparence.  

Monaco en 1954 : un rocher presque nu

L'une des scènes phares de "La Main au Collet" place Cary Grant et Grace au Kelly au sommet du rocher. A l'époque, la Principauté est encore peu envahie par les immeubles. Une scène prémonitoire pour la jeune américaine qui, un an après le tournage, rencontre le Prince Rainier de Monaco. Un an après, les deux amoureux unissent leurs destins.
Alfred Hitchcock perd alors son actrice fétiche et son égérie à l'érotisme caché. Le réalisateur britannique suivait à la ligne le fameux code Hays qui faisait foi à Hollywood. Une censure rigoureuse qui interdisait la nudité, le crime, la vulgarité et tout thème qui portaient préjudice à l'intégrité morale et humaine. "Le baiser ne devait pas faire plus de tant de secondes, cette contrainte a donné beaucoup d'imagination aux scénaristes", rappelle Gérard Camy, historien du cinéma.

Tournage gourmand

Grace Kelly raconte qu'Alfred Hitchcock avait maigri de cinq kilos avant de débuter le tournage pour pouvoir pleinement profiter de la cuisine française : "A la fin du tournage, il me dit 'let's go to the kitchen, I want the recipe of the soufflé" , se souvient Sylvette Baudrot, la scripte du film. Le réalisateur était gourmand dans tous les sens du terme.
Le budget total du film s'élève a 2,5 millions de dollars. Acteurs magnifiques, lieux de tournage luxueux, moyens techniques dernier cri, Alfred Hitchcock ne s'est rien refusé pour "La Main au collet". 
Le film reçut l'Oscar 1956 de la Meilleure Photographie, et fut nommé dans les catégories Meilleurs Décors et Meilleurs Costumes. 


 En 1982 c'est sur une route identique à la fameuse Corniche que la Princesse Grace de Monaco perd la vie dans un tragique accident de voiture. Mais le mythe reste intact.