"The Dead" : les zombies en Afrique

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 27/11/2011 à 02H49
Après le crash d’un vol d’évacuation, le lieutenant Brian Murphy doit survivre en milieu hostile : un territoire dominé par les morts-vivants en pleine Afrique de l’Ouest.
 
Lire la critique

Après le crash d’un vol d’évacuation, le lieutenant Brian Murphy doit survivre en milieu hostile : un territoire dominé par les morts-vivants en pleine Afrique de l’Ouest.
 
Lire la critique

© PIFFF

Les frères Ford se sont impliqués cœur et âme dans ce projet, entièrement tourné en extérieur au Ghana et au Burkina-Faso. Ce qui leur valu, et à l’équipe de tournage, fièvres malarienne, intoxication alimentaire et autre. Le résultat est à la hauteur des efforts : l’un des meilleurs films de zombies, alors qu’ils se bousculent au portillon.

Ils ne s’en cachent pas, les frères Ford voulaient réaliser un film de zombies en référence à un des maîtres du genre des années 80 : Lucio Fulci. En effet, on y retrouve les mêmes déambulations désarticulés, putréfaction et voracité contagieuse. Mais ils n’oublient pas l’angle qu’imposait dès 1968 George A. Romero avec l’étalon or du genre, "La Nuit des morts-vivants".

Car l’idée majeur de "The Dead" est d’avoir situé l’action en Afrique de l’Ouest, après l’intervention militaire américaine dans un des conflits qui pullulent sur le continent. Comme c’est souvent le cas, l’on ne connaît pas l’origine du mal, mais le rapprochement entre intervention armé et contamination, sans être jamais dite, est aisément déductible.

"The Dead", des Frères Ford (Grande-Bretagne)

"The Dead", des Frères Ford (Grande-Bretagne)

© PIFFF

Comme le dit si bien un militaire africain à un Américain : « On ne vous comprend pas, vous les blancs. Vous nous bombardé et ensuite vous nous envoyés vos médecins ». Au final l’Occident n’intervient-elle pas en Afrique pour faire des Africains des zombies ? Sous-entendu : à sa solde. Le sujet est par ailleurs souvent lié à la servilité, comme dans "White Zombies" (Victot Halleprin, avec Bela Lugosi, 1932 ; "L’Invasion des morts-vivants", John Gilling, 1966).

Les frères Ford se payent de plus des images splendides au fil de ce road-movie macabre, à la lumière dorée et chauffée à blanc.  Il reste toutefois un peu répétitif et aurait pu être élagué, même s’il ne mollit jamais. Incompréhensible que ce film ne sorte qu'en DVD et Blue Ray sans distribution en salle.

The Dead
des frères Ford (Etats-Unis) - 1h45
 avec Rob Freeman, Prince David Oseia, David Donto
Sortie en DVD et Blue Ray