Festival du court métrage de Clermont-Ferrand : le palmarès

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 13H39, publié le 14/02/2011 à 11H22
Festival du court métrage de Clermont-Ferrand : le palmarès

Festival du court métrage de Clermont-Ferrand : le palmarès

© Culturebox

Le 33ème festival du court métrage de Clermont-Ferrand s'est refermé le 12 février avec la remise des prix. Cette édition 2011 a battu tous les records de fréquentation avec 148 000 entrées soit 4000 de plus qu'en 2010.

Citer tout le palmarès de Clermont-Ferrand serait fastidieux car le festival présente un palmarès international, un palmarès national, un autre intitulé "Labo 2011" et une catégorie "Mention spéciale du jury".

Pour les principales récompenses à l'international :
 
Grand Prix : "Kawalek Lata" (Un bout d'été) de la polonaise Marta Minorowicz, l'histoire d'un grand-père et de son petit-fils qui tentent de se comprendre avec en toile de fond, une nature omniprésente.

Prix Spécial du Jury : "Los minutos, las horas" (les heures les minutes), un film brésilo-cubain de Jainaina Marques

Prix du Public : "Suiker" (Sans sucre) du Hollandais Jeroen Annokkeé

Pour le palmarès national :

"Tremblay-en-France" de Vincent Vivioz décroche le Grand Prix : un road movie urbain qui suit le parcours d'un écossais à la recherche de son ex-petite amie en banlieue parisienne

Prix spécial du jury : "La dame au chien"  de Damien Manivel

Prix du Public, "L'accordeur F4-6" d'Olivier Treiner

et le Prix de la meilleure oeuvre de fiction : "J'aurais pu être une pute" de Baya Kasmi dont c'est le premier film. Le titre vous intrigue forcément...L'histoire ? celle d'une jeune femme, victime dans son enfance de la pédophilie, et qui s'achète un grand sécateur pour délecter un homme de ses attributs masculins. Un sujet grave au départ mais traité sur le ton de la comédie.