[DEAUVILLE] Paul Dano, Zoe Kazan, le charme et la discrétion

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 02/09/2012 à 12H46
Zoe Kazan et Paul Dano

Zoe Kazan et Paul Dano

© Charly Triballeau / AFP

En couple à la ville comme à l'écran, Zoe Kazan et Paul Dano ont foulé le tapis rouge du festival de Deauville pour une double actualité : L'avant-première de "Elle s'appelait Ruby", scénarisé par Zoe Kazan, dans lequel jouent les deux acteurs, et pour la présence en compétition de "For Ellen" de So Yong Ki, avec Paul Dano. Du tapis rouge à la conférence de presse du lendemain matin, ils ont marqué par leur présence, mais pas par leur exubérance. Les deux jeunes gens sont passionnés de cinéma, obsédés par leur métier, mais dans le rayon film d'auteurs. Pas question de se laisser aller à des représentations pleines de bons mots hollywoodiens face à la presse et au public...

 

 

En quelques images le décor est planté. Paul Dano est plutôt timide "dans la vraie vie", comme on dit. A une question sur ses choix de rôles, il tente de se raconter, mais peine...

 

 

Zoe Kazan complète, plus légère, Paul Dano est un grand acteur qui peut tout jouer : 

 

 

Lorsqu'on demande à Paul Dano s'il reste marqué après les tournages, il hésite, regarde sa compagne, et répond...

 

 

Et elle d'ajouter que pour "For Ellen", les faux tatouages ont mis deux semaines à disparaître, en même temps que le rôle dans son quotidien....

Quant à sa propre expérience d'écriture pour "Elle s'appelait Ruby", ce ne fut pas pour elle seulement le témoignage des affres de la création : 

 

 

Et puis un peu de glamour, ça ne fait pas de mal, voici nos deux jeunes étoiles sur le tapis rouge :